TJM : comment calculer le taux journalier moyen ?

TJM : comment calculer le taux journalier moyen ?

Le TJM, ou taux journalier moyen, correspond au prix HT que va facturer un prestataire indépendant, freelance ou un consultant à un client pour une journée de travail.

À quel tarif facturer ?

Pour un consultant, un travailleur indépendant ou freelance (community manager, développeur, graphiste, rédacteur, etc.), mais aussi pour toute agence ou ESN, l’enjeu est de vendre sa prestation au prix juste, au regard des compétences de ses ressources, des prix pratiqués sur le marché et de la demande de son client.

Freelances, comment calculer et établir votre TJM ? Connaître la méthode de calcul pour fixer ses tarifs de la manière la plus juste possible ne dépend pas que d’une simple formule, mais également de la fourchette du marché et d’autres paramètres qui entrent en jeu, comme les dépenses et charges.

Gestionnaires de projets en agence, vous souhaitez connaître les tarifs pratiqués pour une journée de travail sur un projet ou une mission, et demander le meilleur prix à votre société cliente ? Cet article est également fait pour vous.

Déroulé de notre prestation :

Suggestion de logiciels pour vous

Fitnet Manager

Fitnet Manager
L'ERP préféré des cabinets de conseil et sociétés de service
Essai Gratuit
Voir ce logiciel

Furious

Furious
Pilotage global d’agence, de cabinet et d'ESN dynamiques
Découvrir
Voir ce logiciel

Beesbusy

Beesbusy
Une utilisation simple et des fonctionnalités élaborées
S'inscrire gratuitement
Voir ce logiciel

Comment calculer le TJM ?

Les éléments à inclure dans le calcul

  • Le temps non facturable : un freelance ne concentre pas l’exclusivité de ses efforts et de son temps sur les seules activités créatrices de valeur. Outre ses rendus, il est également occupé par des tâches essentielles à son activité, mais ne générant pas directement de chiffre d’affaires, comme la comptabilité, la facturation, la gestion de la relation client, la prospection, etc.
     
  • Les jours de repos : sans congés payés, le nombre de jours travaillés est à déterminer en fonction du nombre de jours de vacances ou de repos souhaités sur un an (par exemple, tenir compte de 25 jours non travaillés sur une année).
     
  • Les charges : les cotisations sociales et, le cas échéant, les charges patronales sont à déduire du chiffre d’affaires brut.
     
  • L’expertise et l’expérience : le niveau d’expertise et d’expérience (junior vs senior) aide à définir son taux, de même que des références et recommandations clients éventuelles qui, si elles sont prestigieuses, peuvent contribuer à valoriser vos services.
     
  • La qualité de service : la qualité de votre travail englobe le rendu, mais également tout ce qui tourne autour de vos services, par exemple votre réactivité à répondre, la rapidité de livraison, l’accompagnement personnalisé que vous offrez, etc.
     
  • La zone géographique où vous résidez et pouvez vous déplacer : les tarifs sont plus élevés dans les grandes agglomérations, et a fortiori en région parisienne.
     
  • Le salaire visé, comme explicité ci-après.

La méthode de calcul du TJM

À partir de la rémunération brute visée

L’une des méthodes de calcul à appliquer consiste à se baser sur la rémunération mensuelle brute que vous souhaitez percevoir en tant que prestataire, ce qui peut aussi correspondre à un ancien salaire mensuel brut en tant que salarié·e.

Il s’agit bien entendu d’une estimation dans un contexte idéal de pleine occupation de votre temps. Or, gardez à l’esprit que cela peut fluctuer en fonction de l’enchaînement de vos missions et de la fréquence ou durée de vos périodes d’inactivité. Ces dernières peuvent avoir une influence sur votre revenu annuel.

Les étapes pour estimer son taux journalier moyen :

  1. se baser sur un salaire mensuel brut ;
  2. ajouter les frais professionnels (environ 10 % du montant) ;
  3. ajouter les charges (selon votre statut : microentrepreneur, SASU, EURL, etc.) ;
  4. définir le nombre de jours travaillés en moyenne par mois.

Et appliquer la formule de calcul suivante :

(salaire mensuel brut + frais + charges) / nb de jours travaillés par mois

ℹ️ Le résultat obtenu correspond à votre taux journalier moyen en euros HT.

À partir de la rémunération nette visée

Une autre méthode consiste à partir du salaire net à toucher par mois. Il faudra ajouter environ 50 % de ce montant initial pour couvrir vos charges et vos besoins en trésorerie.

Ainsi, pour obtenir 5 000 € net, il faudra percevoir 7 500 €. Ce montant doit être divisé par le nombre de jours travaillés (19 par mois), ce qui donne un tarif de 394,74 € par jour pour notre scénario.

Quel salaire pour quel TJM ?

Concrètement, voyons en données chiffrées ce que cela donnerait en se basant, à titre d’exemple, sur un salaire mensuel de référence de 4 000 euros brut.

  • Salaire final brut visé : 4 000 €
  • + 10 % (frais de fonctionnement) : 4 400 €
  • x 1,54 (charges patronales, si statut cadre) : 6 776 €
  • Base de 19 jours travaillés par mois (soit environ 1,5 mois d’inactivité ou de repos dans l’année)

TJM : 6 776/19 = 356,63 € HT

☝️ Cela reste un ordre de grandeur et permet de fixer le prix de base d’une mission à plein temps, en prenant appui sur le régime d’un salarié. Vous le savez sans doute, il est difficile de se trouver constamment en activité en tant que freelance. Les jours d’inactivité seront à prendre en compte, de même que les fluctuations du marché et les marges de négociation avec les clients.

Conseils supplémentaires pour fixer son TJM

  • Se renseigner sur les prix du marché (forums, communautés ou réseaux professionnels dans ce secteur) ; ou solliciter une personne plus expérimentée de son propre réseau ou entourage, afin de lui demander des renseignements.
  • Une fois le barème à l’esprit, tenir compte de ses propres compétences, de son niveau d’expérience dans le domaine (et éventuellement de la réputation de certains de vos clients), mais aussi des spécificités de votre offre.
  • À l’inverse, il est possible de regarder les offres de mission diffusées par les agences ou les sites d’emploi, et constater ainsi le budget qu’un donneur d’ordres est prêt à allouer à vos services. S’il est plus bas que ce que vous comptiez demander, sachez justifier vos prix (compétences, certificats obtenus, outils maîtrisés, etc.).
     
  • Utiliser un simulateur qui propose soit d’évaluer le montant de vos charges en fonction de votre chiffre d’affaires, soit en indiquant une fourchette des bénéfices ou impôts à régler sur un an. Différentes versions de convertisseur de TJM en salaire existent en ligne.

ℹ️ Pour le cas du portage salarial, plus particulier, une simulation plus précise peut également être trouvée en ligne.

Exemples de TJM par secteur d’activité

Voici quelques exemples de tarifs moyens HT sur le marché actuel :

  • TJM développeur freelance : 508 €/jour
  • TJM consultant en marketing, webmarketing, SEO : 563 €/jour
  • TJM chef de projet et coach agile : 644 €/jour
  • TJM consultant en stratégie et business developer : 719 €/jour
  • TJM motion designer et réalisateur : 423 €/jour
  • TJM graphiste et photographe : 383 €/jour
  • TJM community manager et rédacteur : 432 €/jour

Source : baromètre Malt, tarifs pratiqués en moyenne sur l’année 2019.

Comment suivre ses indicateurs à partir du TJM ?

Que représente le TJM pour une agence ou société de services ?

Pour les agences, sociétés de service en ingénierie informatique (SSII ou ESN) et cabinets de consulting, le taux journalier moyen correspond à la valeur moyenne du prix de vente pour une journée de travail sur un projet.

Le TJM est une unité de tarification (et donc de facturation) de base par journée de prestation réalisée par l’une ou plusieurs de vos ressources chez un client. Pour le définir, les éléments suivants sont pris en compte :

  • le salaire chargé de la ressource,
  • son expérience,
  • les coûts de structure,
  • le type de mission,
  • la durée de la mission.

Utiliser un outil pour suivre vos coûts sur la base du TJM

Le TJM est utile pour votre gestion d’affaires, votre suivi financier et la calcul de votre marge. Il est étroitement lié au coût journalier moyen ou CJM, qui correspond à l’unité de coût de base de la ressource. TJM comme CJM constituent des indicateurs clés pour suivre la rentabilité de vos projets.

Pour mieux évaluer vos coûts, des outils spécialement conçus pour les agences, sociétés de services et ESN vous permettent de suivre ces indicateurs de pilotage en un clic :

🛠️ Dans Fitnet Manager, vous pouvez obtenir des analyses de TJM à tous les niveaux de vos projets et affaires :

  • dans les tableaux de bord,
  • par collaborateur,
  • par client,
  • par société.

L’outil propose de retrouver la synthèse des TJM des différents collaborateurs dans des outils de reporting, d’analyser la répartition des coûts et des ventes par profil collaborateur, et de comparer ces données pour obtenir l’analyse de la marge. Les données peuvent être exportées sur un tableur Excel.

tjm_fitnet-manager_tjm-et-cjm

© Fitnet Manager

🛠️ Furious intègre des indicateurs de rentabilité, sur la base du TJM, pour suivre précisément l’adéquation entre les données saisies et le réel, et ainsi vous aider à mieux piloter vos projets. Grâce à un affichage graphique, vous obtenez en un coup d’œil :

  • l’avancement,
  • le planning,
  • la charge,
  • et le niveau de facturation à date de chaque projet.

En une lecture simple et efficace, vous vérifiez l’alignement de ces indicateurs et identifiez rapidement les points à optimiser, pour vous assurer de la bonne santé de vos projets. L’outil intelligent vous alerte automatiquement dès qu’un décalage est détecté.

tjm_furious-squad_indicateurs-suivi

© Furious Squad

Trouver le bon équilibre

Fixer le TJM demande de jongler entre plusieurs paramètres indispensables, pour s’assurer d’être rentable et en même temps accessible par les clients.

Il apparaît alors indispensable de sonder les prix du marché pour se positionner au mieux et définir des tarifs en cohérence.

Plusieurs options peuvent être envisagées, en fonction des résultats escomptés : un alignement précis avec le marché, des prix plus avantageux, puis progressivement plus élevés, ou alors supérieurs à la concurrence pour un positionnement haut de gamme. Tout dépend de l’image que vous souhaitez renvoyer, et tout compte fait, de la stratégie que vous visez pour votre pérennité.

Ce qui est sûr, c’est que la juste appréciation de votre tarif journalier moyen de base vous permet de mieux vendre vos services et d’aborder toute négociation commerciale avec plus de sérénité.

À vous de jouer !

Suggestion de logiciels pour vous

Sincro™

Sincro™
La gestion des cabinets de conseil, d'ingénierie, ESN, SSII
Découvrir Sincro
Voir ce logiciel

Netframe.co

Netframe.co
Plateforme collaborative française tout-en-un pour PME
Commencer gratuitement
Voir ce logiciel

Axonaut Facturation

Axonaut Facturation
Devis & Factures des entreprises performantes
15 jours d'essai gratuit !
Voir ce logiciel
Commenter cet article

Ajouter un commentaire