Entretien vidéo : conseils pour réussir son entretien d'embauche !

Entretien vidéo : silence, moteur, recrutez !

L’entretien vidéo, étape du processus de recrutement à la popularité croissante dans les entreprises, offre aux recruteurs un gain de temps considérable. Pour les candidats, il est une occasion d’appuyer leur candidature et de se démarquer sans devoir se déplacer.

L’entretien vidéo différé, remplace l’étape téléphonique de présélection des candidats. Il est un moyen d’affiner rapidement et à moindres coûts le tri des candidatures sur le poste à pourvoir. Il permet de retenir les meilleurs profils avant d’organiser une rencontre en face à face.

Que vous soyez chargé du recrutement ou candidat de l’autre côté de la caméra, à quoi vous attendre quand vous vous apprêtez à passer ou faire passer un entretien vidéo ou vidéo différé ? Comment se préparer pour réussir l’entretien vidéo ? Pleins feux sur cette technique de recrutement innovante.

Notre script pour réussir son entretien :

L’entretien vidéo : définitions

Entretien vidéo et entretien vidéo différé, de quoi parlons-nous ?

Un entretien vidéo classique, comme un entretien d’embauche par Skype, est une rencontre virtuelle entre le recruteur et un candidat, qui implique que les deux parties se connectent en simultané à une plateforme en ligne.

L’entretien vidéo différé est un format préenregistré de questions, qui permet au recruteur, comme au candidat, de choisir le moment de répondre aux questions ou de visionner l’enregistrement de l’entretien. Il n’y a pas d’interaction directe avec le recruteur.

💡 Ce n’est pas un CV vidéo, qui reste un format créatif et vivant du CV, mais une mise en condition réelle qui répond aux codes de l’entretien d’embauche classique.

Comment se passe un entretien vidéo différé ?

  1. La·le candidat·e accède à une plateforme dédiée via un lien de connexion ;
     
  2. Seul·e devant son écran, elle·il répond à une série de questions affichées automatiquement et chronométrées ;
     
  3. Elle·il envoie ses réponses filmées via la solution ;
     
  4. La personne chargée de recrutement reçoit la prestation enregistrée et la regarde en différé pour mieux connaître les candidats ;
     
  5. Le recruteur présente sa sélection au manager compétent qui peut donner son avis, de manière asynchrone, sur les personnes à retenir pour la suite du processus.
     
  6. La présélection faite, les meilleurs profils sont conviés à un entretien physique.

Comment se préparer à un entretien vidéo différé en tant que candidat ?

Avant l’entretien

Vous recevez un mail d’invitation pour passer l’entretien avec un délai de réponse. Le mail contient un lien qui vous permet l’accès à la plateforme.

Une simple connexion internet suffit, aucun téléchargement n’est nécessaire. Vous pouvez vous connecter n’importe où et à tout moment et donc choisir le meilleur moment pour vous, celui où vous sentez prêt·e !

Une fois l’outil lancé, le déroulement de l’exercice vous est présenté.

entretien-vidéo-sodexo

Exemple d’interface expliquant les étapes de l’entretien vidéo (© Sodexo)

Puis une question d’essai est posée pour s’entraîner en condition à parler devant la caméra. Vous vérifiez ainsi les réglages du matériel et pouvez recommencer le test plusieurs fois.

Dès que tout est en place, l’entretien peut commencer.

Pendant l’entretien

Vous répondez aux questions préenregistrées du recruteur avec un temps limité de réponse. Si la réponse formulée n’était pas la meilleure, vous ne pouvez généralement pas recommencer, mais cela peut dépendre de l’option choisie par le recruteur.

Vous pouvez être amené·e à parler de votre parcours, exposer vos motivations, faire un test de langue étrangère, démontrer votre capacité à maîtriser un logiciel, etc.

Les questions sont relativement simples dans ce premier temps, et servent à mieux vous connaître.

Après l’entretien

Vous terminez votre prestation et vous la soumettez. Il ne reste plus qu’à attendre les retours du recruteur.

ℹ️ Votre entretien filmé ne peut être utilisé que par le recruteur, voire parfois le manager d’équipe, à des fins de recrutement. Vos données personnelles ne peuvent être exploitées d’une quelconque autre façon et vous êtes en droit de demander leur suppression à tout moment.

5 conseils pour réussir l’entretien vidéo

Conseil n° 1 : préparez-vous comme pour un entretien classique

Préparez-vous aux questions classiques posées en entretien : que savez-vous de l’entreprise et du poste ? Pourquoi postulez-vous à cette offre ? Tenez-vous prêt·e à exposer votre motivation, votre projet professionnel, vos qualités et points faibles.

Les questions sont généralement simples : soyez efficace et allez à l’essentiel. Inscrivez éventuellement des idées clés sur un mémo en cas de panne sèche (mais ne lisez pas vos notes !) et prévoyez vos documents de candidature ou votre portfolio à portée de main.

Conseil n° 2 : créez des conditions idéales

Choisissez un environnement calme, confortable, sans élément de distraction ni source de stress : vous avez l’occasion idéale de vous présenter sous votre meilleur jour. Filmez-vous dans un décor qui vous met en valeur !

De même, prévoyez suffisamment de temps devant vous et évitez les endroits où vous risquez d’être interrompu·e.

Enfin, le lieu doit être neutre : évitez la présence d’objets familiers dans votre champ de vision qui pourraient vous distraire.

Conseil n° 3 : entraînez-vous devant la caméra

Répétez votre prestation et filmez-vous éventuellement pour voir les points éventuels à corriger :

  • sourire : soyez avenant·e !
  • posture : tenez-vous droit, le regard franc vers la caméra.
  • motivation : avez-vous l’air motivé·e, dynamique ?
  • fluidité de l’expression et articulation : parlez-vous clairement, sans précipitation ?
  • structure du discours, etc.

Certes, vous pouvez appréhender de parler seul·e face à un écran, mais vous avez toutes les chances de favoriser votre réussite en vous préparant.

Conseil n° 4 : assurez la qualité de l’enregistrement

La qualité de la vidéo va dépendre de plusieurs éléments, auxquels il faut veiller :

  • la caméra doit être vérifiée pour assurer une image nette. Votre appareil sera posé sur une surface stable et plane ;
  • le cadre : soyez attentif au décor derrière vous, et assurez-vous d’être cadré, idéalement au format paysage ;
  • la lumière doit être la plus naturelle possible et arriver en face ou sur le côté ;
  • le son est le point le plus important : équipez-vous d’un micro-cravate si possible ou utilisez des écouteurs de téléphone, afin d’éviter d’enregistrer les bruits parasites autour de vous ; exprimez-vous de manière audible.

Conseil n° 5 : restez vous-même

N’essayez pas d’adopter une attitude surjouée : le recruteur ne souhaite pas voir un acteur dans un rôle, mais un·e futur collaborateur·rice, qui a aussi ses imperfections. Vous pouvez tout à fait reformuler une réponse en cas de manque de clarté.

Soyez vous-même, professionnel·le, mais humain·e avant tout !

Comment faire passer un entretien vidéo différé en tant recruteur ?

Avant les entretiens

Sur l’interface choisie, vous créez un questionnaire et rédigez vos questions. Vous pouvez choisir le mode d’apparition des questions : en vidéo ou à l’écrit.

Vous décidez du temps de réponse souhaité, de la manière de répondre et, le cas échéant, du nombre d’essais alloués pour enregistrer les réponses.

Vous envoyez l’invitation via l’interface de l’outil, qui sera reçue par mail par les candidats assortie d’une date limite d’échéance de réception de l’entretien.

Pendant la phase de réalisation des entretiens

Sur votre espace recruteur dédié, vous suivez chacune des candidatures et voyez le statut des entretiens vidéo, différés ou non.

Après les entretiens

À la réception des retours des candidats, vous visionnez les vidéos au moment opportun, dès que vous avez un créneau dans votre emploi du temps.

Vous créez ensuite une sélection affinée des candidatures les plus pertinentes pour le poste, à retenir en vue de passer des entretiens physiques dans un second temps.

5 conseils pour tirer le meilleur profit du format vidéo

Conseil n° 1 : adaptez vos questions à votre processus de recrutement

Concevez votre questionnaire en fonction de votre processus de recrutement et de vos objectifs : qu’attendez-vous de cette présélection ? Quels points indispensables pour le poste vous permet-elle de confirmer ou d’approfondir avant l’entretien de visu ?

Conseil n° 2 : tenez compte des spécificités du format vidéo

Tenez compte de la difficulté et du caractère inédit de l’exercice pour la plupart des personnes qui postulent en faisant preuve de bienveillance.

Vous pouvez tirer avantage de ce format figé d’entretien : le cadre est standardisé et les conditions similaires pour tous·tes, ce qui réduit les biais et les risques de discrimination.

Conseil n° 3 : analysez les soft skills

Pendant votre visionnage, évaluez chaque profil en prenant en note tous les éléments inédits, non révélés par le CV ou la lettre de motivation, qui distinguent favorablement la·le candidat·e.

Analysez tant que possible le comportement et les softs skills de l’aspirant·e au poste, par exemple :

  • son dynamisme,
  • sa capacité à structurer son discours,
  • son esprit de synthèse, etc.

Autant de qualités qui transparaissent à l’écran et auxquelles le CV ne rendait pas justice. Vous pouvez appréhender dès cette étape la capacité que la personne aura à s’intégrer dans sa future équipe.

Conseil n° 4 : misez sur l’expérience candidat

Les meilleurs talents doivent aussi avoir une bonne impression de votre processus de recrutement. Tâchez de rendre l’expérience candidat aussi qualitative que possible (choix de l’outil, manière de poser les questions, échanges avant et après l’entretien, etc.).

Le côté novateur donne une image moderne de l’entreprise, de même que la simplicité et la transparence du processus. Cela joue en faveur de votre marque employeur : les candidat·es, en confiance, gardent une image positive de votre entreprise.

Conseil n° 5 : favorisez un recrutement collaboratif

N’hésitez pas à solliciter toutes les personnes prenant part au recrutement : vous avez la possibilité de partager l’entretien ou le bilan de la prestation de vos candidats présélectionnés aux autres parties prenantes.

L’analyse des profils devient collaborative et le même niveau d’informations est offert à chacun de vos collaborateurs.

Les questions types en entretien d’embauche

Que ce soit pour vous entraîner si vous êtes candidat, ou pour puiser de l’inspiration pour un entretien vidéo si vous recrutez, voici des exemples de questions :

  • Présentez votre parcours professionnel en points clés
  • Quels sont vos points forts/vos atouts pour ce poste ?
  • Quelles sont vos précédentes expériences professionnelles/missions ?
  • Où vous voyez-vous dans 5 ans ?
  • Quel est votre mode de management favori ?
  • Travaillez-vous mieux seul·e ou en équipe ?
  • Quelles sont vos motivations pour ce poste ? Que savez-vous de notre entreprise ?
  • Comment votre entourage vous décrit-il ?
  • Comment percevez-vous l’échec ?

Les questions techniques peuvent également être abordées lors d’une étape ultérieure en présence du manager de la future recrue ou d’une personne ayant la compétence métier.

Les autres informations pratiques (situation actuelle, date de disponibilité, rémunération souhaitée) peuvent être traitées dans un second temps.

👉 Le principe essentiel à retenir est que le recruteur étoffe sa connaissance du CV et gagne des éléments complémentaires et déterminants pour le poste. Pas de question « piège » finalement, car l’objectif est d’en savoir plus sur le candidat, tout en testant sa motivation. De même, son attitude, son élocution et sa manière de répondre sont passées à la loupe.

Sélection de logiciels pour réaliser des entretiens vidéo

Easyrecrue, la plateforme spécialisée pour le différé

Easyrecrue est l’un des précurseurs dans le domaine des entretiens vidéo différés en France. Spécialisée dans ce format digital du recrutement, l’entreprise développe depuis plusieurs années un algorithme prédictif basé sur l’intelligence artificielle.

entretien-vidéo-easyrecrue

© Easyrecrue

En étudiant la communication non verbale (gestuelles, intonation, silence, débit et volume de la voix, etc.), il offre ainsi un outil d’analyse aux recruteurs pour mieux cerner la personnalité des candidats et rendre la présélection plus pertinente.

Softy, l’entretien vidéo directement intégré à votre ATS

Quoi de plus pratique de pouvoir mener votre entretien directement depuis votre outil de gestion et suivi des candidatures (ATS) ? C’est ce que propose Softy en intégrant l’entretien vidéo au sein de sa solution de recrutement 360°.

Le fonctionnement est simple : vous choisissez une date d’entretien, vous envoyez une convocation, puis vous démarrez l’entretien directement depuis l’outil.

entretien-video-softy

© Softy

Aucune contrainte pour le candidat, tout se passe en ligne. Pour le recruteur, toutes les informations sont centralisées sur l’interface d’entretien vidéo, y compris le CV affiché à l’écran.

Comme outil complémentaire pour évaluer le candidat, Softy inclut également le passage de tests de recrutement de référence.

VisioTalent, l’entretien live ou différé au sein de l’outil

VisioTalent est une solution de recrutement offrant des fonctionnalités d’entretien vidéo différé et vidéo live. La création des campagnes s’effectue très rapidement et permet de gagner un temps considérable lors du recrutement.

entretien-video-viosiotalent

© VisioTalent

L’entretien vidéo direct se passe sur une plateforme SaaS : simple et rapide, il ne nécessite pas de création de compte ni aucune installation. En un clic, vous invitez également vos collaborateurs à participer à l’entretien.

Tournez l’entretien vidéo à votre avantage !

La force de cet outil réside dans la grande flexibilité qu’il propose en s’adaptant aux contraintes de chacun.

Candidats, considérez l’exercice comme une chance d’approfondir certains points, de fait limités par le cadre du CV. Révélez votre personnalité, donnez vie à vos motivations et défendez votre candidature ! C’est l’occasion rêvée de vous démarquer et de faire vos preuves avant d’être convié·e en entretien d’embauche. N’hésitez pas à jouer avec les codes de la vidéo pour vous différencier et faire preuve d’originalité ; en bref, donnez envie de vous rencontrer !

Recruteurs, vous accélérez votre présélection, incluez vos collaborateurs sans souci de planning, et visionnez les vidéos tant que nécessaire pour affiner votre choix. Sachez que des profils atypiques peuvent se détacher du lot : leurs points forts indétectables sur un dossier de candidature classique sont mieux mis en avant. Enfin et surtout, vous faites rayonner votre marque employeur en proposant un processus innovant et davantage de personnalisation qu’un appel téléphonique.

Choisissez dès à présent l’outil qui se révélera le plus pertinent pour votre structure et votre procédure de recrutement et… action !

Commenter cet article

Ajouter un commentaire