Le lundi de Pentecôte sera-t-il férié cette année ? Pour qui ?

Le lundi de Pentecôte sera-t-il férié cette année ? Pour qui ?

Astuces sur la gestion des congés : Le lundi de pentecôte, alias journée de solidarité, tombe cette année le 16 mai. En tant que dirigeant, qu’allez-vous décider pour votre entreprise ? Et surtout comment être sûr de bien respecter la législation en vigueur ?

Suggestion de logiciels pour vous

Nicoka HR

Nicoka HR
logiciel RH pour les petites et moyennes entreprises
7 jours gratuits
Voir ce logiciel

Fiche-Paie.net

Fiche-Paie.net
Startup et TPE : créez vos fiches de paie en 2 minutes
Essayer
Voir ce logiciel

Humanagement Inc.

Humanagement Inc.
Console d'optimisation des employés en entreprise
30 jours gratuits
Voir ce logiciel

Pentecôte et journée solidarité : une histoire pleine de rebondissements

​Qu’est-ce que la journée de solidarité ?

La canicule a tué 15 000 personnes en France en 2003. À la suite de quoi la « Journée de Solidarité » a été créée. Son principe : collecter des fonds pour moderniser les maisons de retraite, financer les heures d’aide à domicile pour les seniors et payer des dispositifs pour handicapés. Selon quelle modalité ? Une journée par an, les salariés travaillent sans être rémunérés. Une journée de « travail gratuit » donc pour les employeurs, qui de leur côté versent en contrepartie 0,3 % de leur masse salariale à l’Etat. Ces cotisations permettent de récolter plus de 2 milliards d’euros par an depuis 2004.

La journée de solidarité a d’abord été imposée à la Pentecôte, puis laissée au libre choix

Instaurée en 2004, cette loi a d’abord statué que le jour solidarité tomberait sur la Pentecôte. Mais la mise en place a été laborieuse et globalement mal appliquée. Si bien qu’en 2008, le gouvernement est revenu dessus, en laissant aux entreprises le choix de la date. Le lundi de pentecôte est alors redevenu un jour férié comme les autres. Et en 2016, il n’est pas à prévoir que la loi Khomri y changera quoi que ce soit.

Vous avez quatre options pour vous acquitter de cette journée solidarité

​La loi impose de travailler 7h « gratuitement ». Mais ces 7h peuvent être ventilées comme bon vous semble.

  • Vous pouvez travailler un jour ouvrable (samedi ou lundi en fonction de votre entreprise)
  • Vous pouvez travailler un jour férié (n’importe lequel sauf le 1er mai)
  • Les 7h peuvent être fractionnées : comme la SNCF qui les étalent sur toute l’année. Ainsi, les employés ne travaillent qu’une minute et quatre-vingt deux secondes de plus par jour.
  • Enfin, vous pouvez choisir d’en faire cadeau à vos salariés. Ils sont alors dispensés de venir travailler ce jour-là. De votre côté, vous versez toujours les 0,3 % de masse salariale à l’Etat. Certaines entreprises le font, mais cela reste moins avantageux financièrement.

Dans tous les cas, la décision est à prendre en accord avec votre comité d’entreprise, ou avec vos représentants des salariés.

Et si vous laissez comme avant : la journée solidarité tombe le jour de la Pentecôte

​Pourquoi pas. Mais rappelons que ce jour-là, tous les établissements publics seront fermés, étant donné que le public respectera le jour férié. Comme les enfants n’auront pas école, les parents devront les garder ou trouver à les faire garder. Au final, sept salariés sur dix préfèrent poser un jour. Soit un jour de RTT, soit un jour de congé payé ou conventionnel (lié à l’ancienneté).

Suggestion de logiciels pour vous

InterviewApp

InterviewApp
Video Interviewing Made Simple to Build & Coach Modern Teams
Essayez gratuitement
Voir ce logiciel

ServicesRHOnline

ServicesRHOnline
Tous les outils RH dans un logiciel en ligne
Voir le site
Voir ce logiciel

UpGraduate

UpGraduate
SaaS LMS web & Mobile, entièrement marque blanche.
Votre université digitale
Voir ce logiciel

Quelles solutions pratiques pour gérer ces différents cas de figure ?

Réduire les allers-retours entre le service RH et les employés

​Des nuances qui virent vite au casse-tête si vous ou votre service RH ne fait pas face. Des outils de gestion des congés et absences existent pour éviter les circuits de validation lents et laborieux afin que chaque collaborateur puisse faire sa demande d’absence, directement transmise au manager ou au service RH pour validation. Un gain de temps et de sérénité non négligeable.

 

Gérer les disponibilités pour mieux organiser le travail

Au sein d’une équipe projet, les absences des uns peuvent nuire à l’avancement des autres. Il est important d’anticiper en faisant circuler l’information pour s’organiser en fonction. Il est essentiel que les équipes aient une visibilité en amont. La mise en perspective des différents plannings permet d’optimiser les ressources et le temps alloués au projet.

Les cas particuliers des nouveaux arrivants : une seule journée solidarité par personne et par an

Quid de vos nouvelles recrues ? Il se peut qu’elles aient déjà travaillé dans le cadre de la journée solidarité : soit un jour férié, soit un samedi ou de manière fractionnée. Il faudra le prendre en considération lors de la mise en place de votre jour solidaire. Ces personnes, vous devrez non seulement les rémunérer – contrairement aux autres – mais aussi incrémenter leur compte d’heures supplémentaires / complémentaires. Pas simple je vous l’accorde, et sacré risque d’oublier. Pour vous en prémunir, un conseil : posez la question aux personnes embauchées. Ensuite, vous renseignez les fiche employés en fonction.

 
Si cette année ressemble à l’an passé, seulement trois personnes sur dix travailleront à la Pentecôte. Pour des raisons diverses et variées… Ne vous y trompez pas : la Pentecôte est redevenue fériée. Si vous travaillez ce jour-là, ce sera en vertu de la solidarité !

Commenter cet article

Ajouter un commentaire