Qu’est-ce que le télétravail ? Zoom sur cette nouvelle organisation du travail pour les salariés

par Axelle Drack, le 06/04/2021
Qu’est-ce que le télétravail ? Zoom sur cette  nouvelle organisation du travail pour les salariés

Le télétravail, tout le monde en parle, mais savez-vous précisément ce que recouvre cette notion ?

Entré dans le Code du travail en 2012, il a connu un grand essor ces dernières années, pour finalement exploser en 2020 avec la pandémie de Covid-19 : il est désormais une pratique commune. Le télétravail est devenu le seul recours pour continuer l’activité tout en protégeant les salariés de l’épidémie.

Quelle est la définition du télétravail ? Qui a le droit de télétravailler, et quels sont les avantages et inconvénients de ce mode d’organisation ? Est-il obligatoire de télétravailler en 2021 ? Faisons le point !

Qu’est-ce que le télétravail ? Définition

Dans l’Article L-1222-9, le Code du travail définit le télétravail comme :

toute forme d’organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait pu être exécuté dans les locaux de l’employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon régulière et volontaire en utilisant les technologies de l’information et de la communication dans le cadre d’un contrat de travail ou d’un avenant à celui-ci.  

Code du travail

Le télétravail désigne donc le fait pour un employé de travailler dans un autre lieu que les locaux de son entreprise. Il ne constitue pas un droit, mais doit résulter d’un accord entre une entreprise et le salarié.

La mise en place du télétravail dans l’entreprise se fait soit par le biais :

  • d’un accord d’entreprise,
  • d’une charte de télétravail co-rédigée avec le CSE,
  • d’un avenant au contrat de travail,
  • d’un accord entre l’entreprise et le salarié via n’importe quel support.

Il peut prendre différentes formes :

  • full remote, c’est-à-dire que le poste est 100 % occupé en télétravail,
  • un certain nombre de jours télétravaillés dans la semaine,
  • flexible avec une alternance de périodes en télétravail à temps complet, mixte, ou totalement dans l’entreprise,
  • plus récemment, le télétravail imposé à tous les postes qui le pouvaient, par les conditions sanitaires.

👆 Attention : le télétravail se distingue du travail nomade, qui lui fait référence au travail effectué en dehors de l’entreprise chez des clients, comme les cabinets de consulting par exemple.

Qui a le droit de télétravailler ?

Toute profession dont les missions peuvent être exercées en télétravail grâce aux nouvelles technologies, sans entraver le fonctionnement normal de l’entreprise, peut prétendre au télétravail.

Il correspond généralement très bien aux métiers du tertiaire fortement digitalisés, qu’ils soient du secteur privé ou public : développeur, rédacteur web, marketing digital, UX designer, graphiste, comptable, les métiers RH, etc.

Cela correspond à 4 emplois sur 10, soit 8 millions de postes environ (d’après le Ministère du Travail).

Au-delà de la nature « télétravaillable » de l’emploi, il est également indispensable que l’entreprise accepte, et que les deux parties se mettent d’accord sur les modalités. Cependant, si l’employeur refuse, il doit donner un motif.

💡 À noter : sauf circonstances exceptionnelles, il est déconseillé de proposer le télétravail pour les contrats de stage ou d’apprentissage, car cela entrave la possibilité de découvrir le fonctionnement global d’une entreprise.

Télétravail : avantages et inconvénients

Avantages

✅  Voici quelques-uns des avantages du télétravail.

Pour l’employeur :

  • réalisation d’économies en passant au desk sharing ou au flex office
  • baisse de l’absentéisme et des retards,
  • augmentation de la productivité puisque 86 % des télétravailleurs affirment être plus productifs que dans le cadre de l’entreprise (selon une analyse réalisée par l’Obergo sur les impacts du télétravail en 2018),
  • suppression des contraintes pour le recrutement, principalement d’ordre géographique. Avec le télétravail, on peut recruter des profils de différentes régions ou pays, et même plus facilement faire appel à un travailleur en situation de handicap qui pourra plus facilement travailler de chez lui.
  • amélioration de la marque employeur, le télétravail étant un gage de confiance et d’attractivité, particulièrement auprès des jeunes générations,

Pour le salarié :

  • un gain de temps et d’argent dû à la suppression du trajet pour se rendre au bureau (selon une étude IPSOS, c’est environ 80 minutes de temps libre supplémentaire par jour, et 124 € de pouvoir d’achat par mois de gagné),
  • la mobilité si le contexte sanitaire et l’entreprise le permettent, il est possible de travailler depuis un lieu différent de son domicile,
  • l’amélioration de la concentration du fait de ne plus côtoyer l’open-space parfois bruyant,
  • la diminution du stress et de la fatigue, principalement grâce à la suppression des trajets et au temps de sommeil supplémentaire, et parfois aussi à l’éloignement d’un environnement stressant au travail,
  • l’autonomie dans l’organisation de son planning et des horaires de travail permettant de mieux concilier vie professionnelle et personnelle,
  • plus de bien-être grâce à de meilleures conditions et un équilibre entre vie pro et vie perso.

💡 À un niveau plus macro, le télétravail permet de redynamiser le territoire, de réduire l’empreinte carbone et de fluidifier le trafic routier.

Inconvénients

❌  Voici quelques-uns des inconvénients et risques du télétravail.

Pour l’entreprise :

  • augmentation des risques liés à la cybersécurité,
  • défaut de visibilité et de contrôle qui peut mener à des abus ou à une surveillance accrue,
  • difficultés de communication avec les salarié·e·s,
  • investissements dans des outils parfois importants.

Pour les collaborateurs·trices :

  • poste de travail mal adapté qui altère la santé,
  • environnement de travail qui ne favorise pas la concentration (animaux, famille, travaux, etc.),
  • risque d’isolement et de manque de contact,
  • fragilisation de la frontière entre vie professionnelle et vie privée lorsque le télétravail se réalise à la maison.

💡 Le télétravail n’est pas en soit une bonne ou une mauvaise chose. Les conditions de mise en place et d’organisation vont soit favoriser les avantages, soit les inconvénients. Comme le dit Bertrand Duperrin dans son article XXXX :

Le télétravail ne crée pas de nouveaux problèmes en soi mais met en avant tous les dysfonctionnements du bureau. La distance est un révélateur des fragilités d’une organisation.

Conseils pour réussir la mise en place du télétravail

Mettre en place le télétravail dans son entreprise est un véritable projet d’entreprise, qu’il ne faut pas négliger pour assurer réussite.

Si vous avez dû, comme beaucoup d’entreprises, mettre en place le télétravail du jour au lendemain pendant la crise, il n’est jamais trop tard pour rectifier le tir et installer un mode de télétravail plus pérenne et vecteur de bien-être et de productivité.

Voici quelques conseils :

  • formalisez les modalités du télétravail par écrit avec vos salariés,
  • inspirez-vous de nos bonnes pratiques du télétravail,
  • veillez à prendre en compte la dimension du bien-être en télétravail des salariés,
  • et équipez-vous des bons outils pour le télétravail.

Nouvelle loi sur le télétravail : des mesures liées à la Covid-19

L’arrivée de la pandémie de la Covid-19 fait partie des cas de force majeure ou de circonstances exceptionnelles énoncés par le Code du travail à l’article L.1222-11. Dans la situation actuelle, le télétravail peut donc être imposé par l’employeur au salarié sans son accord préalable, car cela permet d’assurer la continuité de l’activité tout en garantissant la protection de tous. Là encore, cela s’applique si le poste et les missions le permettent.

En complément, le protocole sanitaire est régulièrement mis à jour en fonction de l’évolution de la situation.

Voici ce qu’il en est en 2021 :

  • le télétravail total est la règle, il doit être appliqué dès lors que l’emploi est télétravaillable,
  • si une partie des missions seulement est télétravaillable, le télétravail peut s’effectuer de manière partielle,
  • depuis le 7 janvier 2021, les salariés ont le droit demander à revenir 1 jour par semaine en présentiel (avec accord de l’employeur),
  • des plans d’action doivent être proposés et mis en place dans les entreprises des zones les plus à risque.

N’hésitez pas à vous tenir régulièrement informés des évolutions de la législation et des recommandations du gouvernement, afin d’assurer la bonne gestion de votre entreprise tout en protégeant vos salariés.

Et vous ? Qu’avez-vous mis en place pour le télétravail ? Quel rythme est adopté dans votre entreprise ?