Comment chiffrer un chantier : une étape primordiale dans le secteur du BTP

Comment chiffrer un chantier : une étape primordiale dans le secteur du BTP

Par Alicia Faure
Le 12/04/2024

Vous êtes une entreprise dans le secteur du BTP et vous vous demandez comment chiffrer un chantier de manière efficace ?

Il s’agit en effet d’une étape essentielle de votre projet de construction, et un grand nombre de critères sont à prendre en compte dans ce processus.

Déterminer les coûts, rédiger un devis, évaluer un chantier, nous allons vous expliquer comment percer les mystères du chiffrage d’un chantier.

Les 5 étapes à suivre pour chiffrer efficacement un chantier

#1 Prendre connaissance du projet

Durant cette étape, prenez connaissance des besoins du client, de sa vision du projet, de ce qu’il attend de vous. Vous devez récolter les informations qui vous sont nécessaires pour avancer sur votre chantier :

  • la nature du chantier (rénovation, construction, aménagement, etc.),
  • la taille du chantier,
  • les équipements et les matériaux nécessaires,
  • les délais à respecter,
  • le budget de votre client.

💡Conseil : veillez à toujours effectuer une visite du chantier avant de l’accepter ou d’établir un devis. Non seulement cela vous permet de déterminer de manière plus précise les travaux à réaliser, mais surtout vous évitez à votre entreprise les mauvaises surprises.

#2 Déterminer les coûts

Cette étape vous permet d’estimer le montant total de votre chantier. Vous devez le chiffrer en vous plaçant dans la moyenne de vos concurrents tout en restant le plus rentable possible pour votre entreprise.

Pour ce faire, prenez en compte deux catégories de coûts :

Les coûts directs

Il s'agit de l’ensemble des coûts directement liés à la réalisation de votre projet, aussi appelés le déboursé sec :

1- Le coût des matériaux : briques, ciment, bois…

👉 Fixer le coût des fournitures ne se fait pas seul, vous aurez besoin de votre fournisseur pour le déterminer. En général, la marge sur les matériaux se situe aux alentours de 30 %. L’astuce ? Négocier avec votre fournisseur. En effet, plus les prix sont bas, plus votre marge est importante.

2- Le coût de la main d'œuvre : salaire de vos ouvriers, charges...

👉 Afin d’assurer la rentabilité de votre chantier, bien établir le coût de la main d'œuvre est également primordial. Il se compose de deux éléments :

  • Le tarif horaire : il représente le coût de votre prestation par heure. Il varie en fonction de votre profession dans le BTP. Électricien, peintre, carreleur, tous n’ont pas les mêmes tarifs. Il est donc important de prendre connaissance des tarifs déjà appliqués, notamment par vos concurrents, pour établir les vôtres.
  • Nombre d’heures de travail : il s’agit du temps que vous accordez à votre prestation. Établissez donc le nombre d’heures totales à allouer aux différentes tâches de votre chantier.

Après avoir collecté ces deux éléments, vous n’aurez qu’à les multiplier et eurêka 💡, vous obtenez le coût de main d'œuvre.

3- Le coût du matériel, à ne pas confondre avec le coût des matériaux.

Ici, on parle des outils nécessaires à la réalisation du projet : échafaudages, machines...

☝️Le déboursé sec ne doit pas inclure les frais généraux de votre entreprise tels que les loyers, les charges, les salaires ainsi que les marges qui eux feront partie de votre chiffrage en prix.

Les coûts indirects

Il s’agit, à l’inverse, de ceux indirectement liés à vos travaux, aussi appelé le chiffrage en prix.

1- Les frais de déplacements

Il existe 2 manières de chiffrer vos déplacements :

  • Le calcul des frais kilométriques, comme son nom l’indique, consiste à calculer le nombre de vos allées-retours et de kilomètres parcourus.
  • Les frais fixes, vous déterminez un prix pour vos déplacements que vous appliquez à chacun de vos chantiers.
2- Les frais d’assurance

Sélectionnez l’assurance qui protège au mieux votre client ainsi que vous-même, en identifiant les risques potentiels liés au chantier.

3- Les frais de marketing : création de publicité en ligne, de flyers...

On pourrait l’oublier, mais le marketing dans le cadre d’un chantier est un élément essentiel pour votre entreprise. Il permet de promouvoir votre projet et donc d’attirer de nouveaux clients.

🤓En additionnant les coûts directs et indirects vous obtenez enfin votre coût de revient, soit le montant total nécessaire pour la réalisation du projet.

Comment fixer ses coûts ?

En tant que professionnel du BTP, c’est à vous que revient le devoir de conseiller et guider vos clients au mieux et c’est également à vous de proposer un devis à la fois correct vis à vis du marché et cohérent avec vos propres compétences, et de vous garantir une bonne rentabilité.

💡 Voici quelques conseils pour vous aider :

  • Faire une étude de marché pour en obtenir une vision globale et identifier comment vous positionner ;
  • Connaître les tarifs pratiqués par votre concurrence afin d’établir une fourchette de prix ;
  • Diversifier vos sources d’information pour collecter un maximum de données ;
  • Ajuster vos prix en fonction de votre expérience et de vos compétences.Votre expérience justifie des prix plus élevés.

Pour vous aider à déterminer vos prix, il existe plusieurs logiciels vous donnant accès à une bibliothèque de chiffrage. Cette dernière met à votre disposition un ensemble de données régulièrement mises à jour sur les tarifs de la main d'œuvre, mais également des matériaux dans votre secteur.

🛠️Le logiciel de suivi commercial et financier Graneet constitue une excellente aide pour votre chiffrage de chantier, en déboursé ou en prix de vente. Pensé pour les PME, il vous permet notamment :

  • de contrôler votre budget,
  • d’obtenir une vision d’ensemble de votre activité,
  • de rédiger vos devis.
  • de gérer votre relation clients.

De plus, Graneet travaille en partenariat avec la bibliothèque de chiffrage Batiprix. Cette collaboration permet d’effectuer un chiffrage encore plus précis et de simplifier l’émission de vos devis, et ce même pour les plus complexes.

Graneet

20 avis

Protéger la rentabilité PME du BTP, du bureau au chantier
En savoir plus sur Graneet

#3 Déterminer la marge bénéficiaire

La marge bénéficiaire est un élément essentiel pour mesurer la rentabilité de votre activité. Il existe 4 types de marges :

  • La marge commerciale correspond à la différence entre le chiffre d'affaires et le coût de revient des produits vendus. Elle permet de mesurer la rentabilité commerciale de votre entreprise.
  • La marge brute se rapporte à la différence entre le chiffre d’affaires et le coût d’achat des produits vendus. Avec elle, vous mesurez la rentabilité directe de votre entreprise.
  • La marge nette définit le bénéfice net après impôts divisé par le chiffre d’affaires. Vous mesurez ainsi la rentabilité nette de votre entreprise.
  • Le taux de marge est le rapport entre la marge bénéficiaire et le chiffre d’affaires. Celui-ci vous permet de mesurer la rentabilité de votre entreprise en pourcentage.

☝️ Afin de choisir la méthode la plus adaptée, il vous faut dans un premier temps déterminer le type d’activité de votre entreprise et identifier quelles données sont à votre disposition.

#4 Rédiger un devis

La rédaction du devis vous permet de récapituler l’ensemble des éléments du projet. Ce document comprend :

  • le prix,
  • les conditions du paiement,
  • les délais.

Il doit être clair et précis et signé par vous-même ainsi que par vos clients avant le début des travaux.

👷Exemple de devis pour des travaux de BTP :

Exemple d'un devis©Costructor

#5 Choisir la méthode de chiffrage adaptée

Il existe différentes méthodes de chiffrage de chantiers :

Le chiffrage au mètre carré

Il s’agit de la méthode la plus simple. Elle consiste à déterminer un prix unitaire au mètre carré puis il s’appliquera sur l’ensemble de la surface de vos travaux peu importe la prestation.

👉Par exemple :

Sur un même chantier, si vous installez du carrelage sur une certaine surface et l’électricité sur une autre surface de taille égale, le tarif sera le même pour les deux prestations.

Le chiffrage à la tâche

Le chiffrage à la tâche est une méthode très précise, mais aussi très longue. Elle consiste à décomposer le chantier en tâches puis à estimer le temps ainsi que les ressources nécessaires à leurs réalisations.

👉Par exemple :

La construction d’une piscine se compose de différentes tâches, telles que le terrassement, la plomberie ou encore la pose d’un liner. Pour le terrassement par exemple, vous déterminez le temps que cela va prendre et vous le multipliez par le nombre d’ouvriers requis pour effectuer cette tâche et par le tarif de la main d'œuvre. En faisant ce calcul pour l’ensemble des tâches requises dans la construction d’une piscine, vous obtenez un résultat précis du coût.

Le chiffrage au bordereau

Le chiffrage au bordereau consiste à lister l’ensemble des éléments du projet et à leur attribuer un prix à l’unité.

👉Par exemple :

Pour rénover une cuisine, vous avez besoin d’installer un nouvel évier, de repeindre les murs et de démolir l’ancien plan de travail. En attribuant un prix unitaire pour chacune de ces tâches, votre calcul du coût total de votre chantier est alors plus précis.

Le chiffrage paramétrique

Le chiffrage paramétrique utilise des logiciels plus spécifiques et vous permet de chiffrer plus précisément en prenant en considération plusieurs facteurs :

  • la surface du bâtiment,
  • le type de la construction,
  • les matériaux utilisés.

👉Par exemple :

Vous construisez un appartement de 60m2 se composant d’une ossature en brique avec des tuiles sur le toit et du parquet au sol. En entrant ces paramètres, le logiciel calcule ainsi le coût de la construction de manière rapide et pertinente.

Cette étape est très importante, car c’est ce choix qui détermine un chiffrage fiable et ainsi garantit la rentabilité de votre entreprise.

Quelles sont les erreurs à éviter lors du chiffrage d’un chantier ?

Chiffrer un chantier est un processus plutôt long et complexe, il est donc tout à fait possible de faire des erreurs. Voici une liste des quelques erreurs courantes afin que vous puissiez les éviter :

  • Ne pas avoir tenu compte de tous les coûts. Un grand nombre de frais entrent en compte lors du chiffrage, assurez-vous que vous les avez tous listés.
  • Sous-estimer les coûts. L’étude du marché ainsi que de vos concurrents vous permet de vous positionner au mieux concernant les tarifs à appliquer.
  • Avoir une marge bénéficiaire trop faible. Si elle n’est pas assez haute, elle ne vous permet pas de couvrir vos frais et donc de dégager des bénéfices.
  • Rédiger un devis imprécis pourrait mener à des incompréhensions entre le client et vous.
  • Ne pas prendre les délais en compte. Il est primordial que vous respectiez les délais que votre client vous a imposés.

Quels sont les risques d’un mauvais chiffrage ?

Un chiffrage de chantier trop bas

Un chantier sous-chiffré signifie que vous avez estimé un prix trop bas et que vous vous retrouvez à devoir dépenser plus que ce que le devis prévoyait initialement.

Malheureusement, lorsque votre devis est signé par le client, un retour en arrière s’avère très compliqué.

Des imprévus peuvent arriver, et c’est pourquoi il vous est possible de renégocier un devis avec votre client. Cependant, s'il s’agit de votre erreur, le client peut se montrer beaucoup plus réticent à revoir les termes de votre devis.

Cela peut avoir de graves conséquences sur votre entreprise. En effet, un client mécontent aura tendance à en parler et votre réputation risque d’en prendre un coup. De plus, si vous ne parvenez pas à renégocier le devis, en conséquence vous aurez perdu du temps sur un chantier qui ne vous rapportera pas.

Un chiffrage de chantier trop élevé

À l’inverse, il se peut que vous ayez estimé un prix des travaux supérieur à la réalité. Là aussi, c’est un problème.

Si un client considère qu’il a payé trop cher vos services, il peut vivement les critiquer et cela va nuire à la réputation de votre entreprise. De plus, si vos chiffrages sont trop élevés, vous pouvez faire fuir la clientèle potentielle. Et sans clients, pas d’argent !

Comment chiffrer un chantier : la clé du succès de votre entreprise

Chiffrer rigoureusement votre chantier vous permet de gagner des marchés et d’assurer la rentabilité de votre entreprise. En investissant dans des outils et des méthodes fiables et efficaces, vous assurez un développement profitable et serein à votre activité, et cela sur le long terme.

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus