Quelles sont les obligations comptables de l’auto-entrepreneur ?

par Axelle Drack le 17/08/2020

Si vous venez de créer votre micro-entreprise, vous vous demandez probablement quelle obligation comptable auto-entrepreneur vous incombe ?

Le statut de la micro-entreprise bénéficie d’un régime fiscal particulier, Micro-BIC ou Micro-BNC, avec une comptabilité dite allégée ou simplifiée. Exit la production d’un bilan comptable et autres exigences nécessitant souvent l’appel à un expert-comptable.

Mais malgré des démarches facilitées, la plus grande rigueur reste de mise. Découvrez vos obligations comptables sans plus attendre !

Tenir un livre de recettes

Tenir à jour un livre de recettes constitue la première obligation comptable de l’auto-entrepreneur.

Le livre de recettes est un document dans lequel vous consignez chronologiquement l’ensemble des recettes encaissées. Tenez-le impérativement à jour en cas de contrôle de l’administration fiscale.

Exemple d’un livre de recettes :

comptabilité auto-entrepreneur : exemple livre de recettes

© ClicFacture

Tenir un registre des achats

Dans certains cas, vous devez également tenir un registre des achats :

  • si vous faites commerce de marchandises, de fournitures ou de denrées à consommer sur place ou à emporter,
  • si vous proposez des prestations d’hébergement.

💡 Notez que là aussi, vous avez le choix entre support papier ou numérique.

Établir des factures

Quand la facture auto-entrepreneur est-elle obligatoire ?

Lorsque vous êtes micro-entrepreneur, vous avez obligation de facturer dans certains cas précis :

  • lorsque vous vendez des prestations ou des marchandises à des professionnels,
  • lorsque le client en fait la demande,
  • dans le cadre de la vente à distance,
  • dans le cadre de la livraison de certains biens aux enchères publiques (biens d’occasion, œuvres d’art, objets de collection ou d’antiquité).

☝️ Attention aux oublis ! En cas de manquement, vous encourez tout de même une amende pouvant aller jusqu’à 75 000 €.

Enfin, une facture d’auto-entrepreneur produite en bonne et due forme répond à des critères de numérotation précis et comporte un certain nombre de mentions obligatoires.

Pour les connaître, découvrez notre dossier sur la facture auto-entrepreneur, ainsi qu’un modèle gratuit à télécharger.

Ouvrir un compte bancaire dédié

En tant qu’auto-entrepreneur, la loi vous impose d’ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité, afin de séparer vos transactions professionnelles (encaissement, paiement, rémunération personnelle, obtention d’un crédit, etc.), et personnelles.

En revanche, depuis la loi PACTE de mai 2019, un compte bancaire dédié n’est plus obligatoire pour les auto-entrepreneurs dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas les 10 000 euros pendant deux années consécutives.

Un changement de taille pour de nombreux auto-entrepreneurs. Jusqu’à lors, la loi de financement de la sécurité sociale de 2015 obligeait tous les auto-entrepreneurs à tenir un compte bancaire dédié à leur activité professionnelle, bien séparé de leur compte courant personnel. Cette mesure est donc assouplie avec la loi PACTE.

💡 Est-il obligatoire d’ouvrir un compte pro en auto-entrepreneur ?

Bonne nouvelle, un simple compte courant suffit, et c’est tant mieux, car les comptes bancaires professionnels engendrent des frais plus onéreux.

Déclarer son chiffre d’affaires

Et surtout, n’oubliez pas de déclarer votre chiffre d’affaires !

Selon si vous avez opté ou non pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu, vous devez le déclarer chaque mois ou chaque trimestre sur le site de l’Urssaf.

👆 Attention : en cas d’oubli de déclaration, vous serez soumis à une pénalité de 52 €.

Et pour savoir comment tenir votre comptabilité auto-entrepreneur au quotidien, consultez notre article sur le sujet.

Article mis à jour, publié initialement en mai 2020.