Scrum Master : fiche métier, qualités & outils indispensables

Scrum Master : ce rôle central de toutes les équipes agiles performantes

Scrum Master : ce rôle central de toutes les équipes agiles performantes

Quel est le rôle d’un Scrum Master ? Derrière ce titre un peu mystérieux, se cache un métier pas comme les autres !

Membre à part entière de l’équipe Scrum qui développe des projets complexes de manière agile, ce maître de mêlée (traduction en français) n’a pas son pareil pour créer un contexte de travail qui invite chacun à déployer ses potentiels, pour aller vers la réussite des projets.

Quelles sont vraiment ses missions ? La formation, les compétences et les qualités pour devenir Scrum Master ? Il y a-t-il une différence avec le rôle de Product Owner ?

Découvrez tout ce qu’il y a à avoir sur ce passionnant métier...de passionné !

Fiche métier du Scrum Master

Rôle

Le rôle du Scrum Master est de créer un environnement favorable pour que l’équipe Scrum puisse s’impliquer et travailler avec efficacité, afin de livrer un produit rapidement en maximisant sa qualité. Il planifie, guide, accompagne, soutient et motive les membres en facilitant la communication et la coopération.

bon-scrum-master

© Tuleap

Véritable garant de la méthodologie Scrum au sein de l’équipe, il endosse le rôle de coach qui, avec recul et neutralité, fait avancer l’équipe sur des projets agiles en les amenant à prendre les meilleures décisions.

 

Le temps du Scrum Master est dédié à en faire gagner à l’équipe

 

Missions

  • 1️⃣  Applique et fait appliquer la méthode Scrum à toute l’équipe en transmettant les valeurs et les principes, notamment en organisant et en animant des ateliers.
     
  • 2️⃣  Organise et anime les différentes cérémonies Scrum
    • la rétrospective de sprint, qui permet d’échanger sur le sprint écoulé afin de mettre en lumière ce qui a bien et mal fonctionné dans l’organisation et les pratiques, afin de s’améliorer continuellement.
    • le sprint review, réunion qui a lieu en fin de sprint (avant la rétrospective) afin de présenter les items réalisés pendant le sprint, ainsi que l’état d’avancement global du produit,
    • le sprint planning meeting, réunion qui a lieu à chaque début de sprint et qui permet de bien le cadrer et le préparer,
    • le daily scrum, courte réunion quotidienne qui permet à chacun de partager l’avancement du sprint et de signaler un point bloquant,
       
  • 3️⃣  Aide le Product Owner à :
    • déterminer et prioriser les objectifs,
    • améliorer la gestion et la planification des user stories,
    • anticiper les obstacles,
    • transmettre les informations aux développeurs,
    • présenter au mieux un incrément développé à la fin d’un sprint.
       
  • 4️⃣  Aide l’équipe de développement à tenir ses engagements en
    • levant les obstacles,
    • les accompagnant dans la réflexion,
    • les motivant avec une attitude positive, des idées et de l’innovation,
    • les préservant des interventions extérieures qui pourraient les ralentir.
       
  • 5️⃣  Veille à créer et maintenir une relation fluide entre l’équipe de développement et le Product Owner, en gérant la communication et en endossant le rôle de médiateur neutre en cas de désaccords.
     
  • 6️⃣  Assure la visibilité sur l’avancement du projet auprès des parties prenantes, grâce à des indicateurs ou des outils comme le burndown chart.
     
  • 7️⃣  Identifie les dysfonctionnements et points bloquants, afin de trouver des solutions (de manière collective).

Compétences requises

On distingue 3 compétences majeures dans le rôle de Scrum Master :

  • maîtrise complète de la méthodologie agile Scrum,
  • gestion de projet web,
  • connaissances de l’environnement technique.

⭐️  Mais être un·e bon·ne Scrum Master, c’est aussi et surtout beaucoup de soft skills, de qualités humaines et professionnelles qui lui permettront de mener à bien ses missions.

Les qualités d’un bon Scrum Master

Voici les qualités très appréciées :

  • 😎 aisance relationnelle, utile pour nouer des liens avec différentes personnes dans l’entreprise qui pourront être utile pour obtenir des informations ou de l’aide sur les différents projets ;
  • 🤝 empathie, il faut aimer l’humain et être animé d’une réelle envie de les aider ;
  • 🗣 bon·ne communicant·e, notamment lorsqu’il faut mettre en valeur le travail accompli par l’équipe de développement, ou échanger les informations avec différents types d’interlocuteurs ;
  • 🤓 savoir s’organiser, pour appliquer la méthode Scrum, suivre le projet dans le moindre détail et débusquer les problèmes à temps ;
  • 🧠 créatif·ve, car il faut trouver des moyens de casser la routine en trouvant de nouvelles idées pour animer les ateliers et stimuler la créativité de ceux qui y participent pour résoudre les problèmes et s’améliorer ;
  • 🧐 curieux·se, elle·il sait aller chercher des ressources au-delà du strict cadre de Scrum pour donner des ailes à son équipe.

Les perspectives d’évolution

Il n’existe pas de voie toute tracée pour le Scrum Master. Voici cependant les quelques directions qu’elle·il peut prendre :

  • Product Owner, pour un poste plus orienté produit.
  • Coach Agile, un rôle aux missions similaires mais à un niveau plus stratégique et transverse d’une entreprise. Idéal après plusieurs années d’expérience.
  • Directeur de projet, qui s'apparente à un rôle de chef de projet à un niveau plus stratégique.

Le salaire

On observe des disparités suivant :

  • le lieu de vie,
  • l’expérience,
  • le type d’entreprise,
  • l’importance du projet.

Néanmoins, voici un tableau qui résume le salaire d’un·e Scrum Master :

salaire-scrum-master

© Silkhom

Scrum master, product owner : quelles différences ?

Product Owner Scrum Master
Garant du produit Garant de la méthodologie Scrum
Planifie les sprints Organise les cérémonies
Proche des clients Proche de l’équipe de développement
Crée et gère le backlog Se tient au courant des évolutions du backlog et les communique à l’équipe

Comment devenir un Scrum Master ?

Formation

Si un background technique n’est pas une obligation pour remplir ce rôle (mais souhaitable pour les raisons précédemment exprimées), un Scrum Master a généralement fait une formation en école d’ingénieur, dans l’informatique ou dans la gestion de projets web.

Vous pouvez faire attester vos connaissances en passant la Certification Professional Scrum Master (PSM) chez Scrum.org ou la Scrum Alliance. Il existe 3 niveaux de certification :

  • PSM I, qui valide la connaissance et l’application des principes de base de la méthode Scrum.
  • PSM II, qui porte sur la résolution de problèmes plus complexes.
  • PSM III, qui permet d’appliquer les principes à des projets ou équipes complexes, et ce dans différents types d’entreprise, pour résoudre différents types de problèmes. C’est un niveau expert, où l’on maîtrise parfaitement les fondamentaux avec la capacité de conseiller et guider d’autres personnes sur la méthodes scrum.

En autodidacte

Bon nombre des Scrum Master en activité se sont formés en autodidactes. Voici quelques conseils si vous souhaitez suivre cette voie :

  • ✅  Connaître le Manifeste Agile sur le bout des doigts,
  • ✅  Visionner des vidéos,
  • ✅  Assister à des conférences et des rencontres,
  • ✅  Lire des articles sur Internet,
  • ✅  Lire des livres sur le sujet, voici quelques ouvrages :
    • Succeeding with agile,
    • Le Guide Scrum,
    • Gestion de projet agile,
    • Scrum pour les nuls,
    • Scrum et XP depuis les tranchées
  • ✅  Pratiquer et encore pratiquer pour s’approprier la théorie et se faire sa propre expérience.

🤫  Le secret pour réussir en autodidacte ? Être passionné·e par l’agilité, la méthode Scrum, le métier de Scrum Master plus particulièrement.

La boîte à outils du Scrum Master

Pour mener à bien ses missions, de nombreux outils sont à sa disposition.

🛠  Voici la boîte à outils (non exhaustive) du Scrum Master :

Conseils pour recruter un Scrum Master

  1. Soignez la fiche de poste et faites en sorte qu’elle montre que vous connaissez parfaitement ce qui est attendu d’un Scrum Master et le jargon associé, au risque de perdre votre crédibilité auprès des meilleurs profils. Pour ce faire, n’hésitez pas à faire valider son contenu par l’équipe de développement.
  2. Evitez les questions RH “bateaux” et allez droit au but. Ce qui vous intéresse c’est sa vision pratique de la méthodologie Scrum alors n’hésitez pas à poser des questions précises sur ses expériences.
  3. Insistez sur les échecs, ils sont très importants pour ce métier basé sur l’expérimentation. N’hésitez pas à demander aux candidat·es quels sont leurs plus gros échecs. Être capable d’en parler en étant à l’aise permet de détecter certaines qualités humaines appréciées comme le sens des responsabilités, l’humilité, etc.
  4. Pour finir, un exercice de mise en situation réelle avec l’équipe de développement en place peut-être un bon test final. Il est en effet essentiel que le courant passe bien et que la personne sache s’adapter (et s’attacher) à sa future équipe.
Commenter cet article

Ajouter un commentaire