Clôture comptable : 3 étapes pour conclure l'année (comptable) en beauté

Par Grégory Coste.
Mis à jour le 25 avril 2022, publié initialement en novembre 2020
how-to backgroundPay as you go, le modèle de tarification à adopter en cloud computing ?

À travers votre clôture comptable, vous générez des documents comptables, tels que la liasse fiscale et le bilan comptable, et des écritures comptables obligatoires.

Mais quels sont les éléments de comptabilité à fournir ? Comment et quand clôturer votre exercice comptable ?

Tous nos conseils en comptabilité et notre check-list clôture comptable dans cet article :

Qu’est-ce que la clôture comptable, déjà ?

La clôture comptable, ou clôture de l’exercice comptable, est une formalité obligatoire pour toutes les entreprises. Mais elle a aussi l’avantage de vous apporter une vision analytique de la santé économique de votre entreprise.

La vie de l’entreprise est ponctuée d’exercices comptables, correspondant dans la plupart des cas à une année fiscale, de janvier à décembre.

Par la clôture des comptes, nommée clôture comptable, vous :

  • achevez l’enregistrement de toutes vos écritures comptables de la période en question ;
  • rassemblez les pièces justificatives et l’ensemble des opérations permettant d’éditer le bilan de la société.

C’est seulement en déposant, en présentant vos comptes annuels que vous pouvez passer d’un exercice comptable à un autre.

Les 3 étapes de la clôture comptable

  1. le solde des comptes de produits et charges : il s’agit des comptes formant le compte de résultat, c’est-à-dire des bénéfices et des pertes ;
     
  2. l’arrêt des comptes du grand-livre : les mouvements inscrits dans les comptes de bilan sont totalisés et le solde définitif de chaque compte est calculé ;
     
  3. l’arrêt des écritures des journaux : les colonnes débit et crédit des journaux sont comparées avec la balance comptable définitive après inventaire et doivent correspondre.

Les documents utiles au processus de clôture comptable

En compta, la définition du droit comptable vous impose de respecter certaines règles.

Voici vos obligations légales en matière de documents comptables :

  • Vos pièces justificatives : vous devez être en mesure de prouver chaque écriture comptable, chaque opération, par une pièce numérotée (n’oubliez pas la TVA !).
    Une facture doit être éditée en cas de vente par exemple. Vous devez tout conserver pendant 10 ans.
     
  • Enregistrez vos écritures dans le livre journal et classez-les par mois. Caisse, ventes achats, facilitez-vous la lecture en divisant les catégories.
     
  • À travers la tenue de votre grand livre, vous pouvez lire les comptes de votre entreprise et les mouvements, en utilisant les écritures du livre journal.
    Simplifiez-vous, là aussi, la lecture et la gestion en divisant les comptes fournisseurs et clients, et ce, en respectant les obligations du plan comptable.
     
  • Centralisez vos actifs et passifs dans votre livre d’inventaire : votre clôture des comptes vous y aide.

Le bilan comptable

À chaque clôture d’exercice comptable, votre bilan comptable vous permet de lire les chiffres : ils sont révélateurs et vous permettent de décrypter le cycle d’exploitation de votre entreprise, le financement associé, la pérennité de l’ensemble.

À partir de ces renseignements, vous pouvez optimiser votre gestion financière et votre comptabilité générale.

Pour réaliser votre bilan comptable, vous devez respecter différentes étapes :

  1. effectuer votre inventaire,
  2. enregistrer vos stocks si vous en avez,
  3. harmoniser vos comptes de gestion,
  4. effectuer le calcul et la comptabilisation des dotations aux amortissements,
  5. prendre acte des provisions,
  6. effectuer le calcul de vos impôts définitifs,
  7. comptabiliser vos impôts,
  8. établir les justificatifs pour les soldes comptables,
  9. appuyer vos travaux avec les documents nécessaires,
  10. éditer vos comptes annuels.

Le compte de résultat

En tant que dirigeant, et à travers le compte de résultat :

  • vous comptabilisez vos recettes et vos dépenses associées ;
     
  • vous informez l’administration fiscale de vos bénéfices ou pertes réalisés, de votre trésorerie, au cours de votre exercice, accompagnée de votre déclaration fiscale ;
     
  • vous présentez la synthèse des comptes aux actionnaires de votre entreprise ;
     
  • vous comptabilisez des charges fixes ou variables ; les achats comme celles de marchandises ou matières premières sont rattachés à votre exploitation, votre loyer immobilier est par exemple considéré comme une charge externe ;
     
  • ceci vous aide également à optimiser votre fiscalité.

La liasse fiscale

La liasse fiscale est l’ensemble des déclarations fiscales, c’est-à-dire des documents que l’entreprise produit à la clôture de ses comptes annuels.

Elle doit les télétransmettre à l’administration pour calcul de son impôt, dans un délai de 3 mois, ou 4 mois si la clôture de l’exercice est au 31 décembre.

Quand réaliser la clôture comptable ?

Par défaut, la clôture de l’exercice se fait au 31 décembre : vous pouvez cependant choisir une autre date en fonction de votre activité, par exemple un mois plus calme si vous êtes soumis à une forte saisonnalité.

Dans tous les cas, la condition reste la même : une année fiscale doit s’étendre sur 12 mois.

Clôture des comptes 2021 : les spécificités liées au contexte sanitaire

La crise sanitaire, dont les effets ont perduré après 2020, s’accompagne de points d’attention à prendre en compte lors des clôtures 2021.

Pour tenir compte des particularités liées à la crise sanitaire, soyez attentif·ve aux points suivants :

  • bien faire apparaître dans les comptes vos dettes liées aux mesures de lutte contre l’épidémie,
  • vérifier les conditions du prêt garanti par l’État (PGE),
  • lors du calcul du résultat fiscal, tenir compte que certaines aides exceptionnelles versées en 2021 sont imposables.

Enfin, deux points positifs non négligeables pour cette année :

  • Le carry-back (report en arrière des déficits) a été aménagé ; il est désormais possible de l’appliquer à trois exercices, dans certains cas.

  • La réévaluation libre a, quant à elle, été assouplie. À prendre en considération avant de clôturer les bilans.

Comment passer de la clôture comptable à la réouverture des comptes ?

    Après avoir clôturé vos comptes, vous devez ouvrir à nouveau chaque compte fermé, en présentant le solde de l’exercice précédent, dans le « Journal des à-nouveaux ».

    Il s’agit de débiter chaque compte présentant un solde débiteur et de créditer chaque compte présentant un solde créditeur lors du précédent exercice.

    Quel logiciel de comptabilité pour vous assister ?

    Vous pouvez vous décharger en faisant appel aux services d’un cabinet d’expertise comptable : sachez toutefois que les fonctions et paramètres d’un logiciel de gestion vous permettent aujourd’hui de saisir vous-même vos écritures comptables, et de réaliser votre clôture comptable.

    En effet, pour faciliter votre gestion d’entreprise, un logiciel de comptabilité digne de ce nom gère la clôture de vos comptes et leur réouverture.

    Vous pouvez ainsi générer vous-même vos écritures comptables automatiquement en utilisant le logiciel comptable adapté à vos besoins.

    Par exemple :

    • QuickBooks simplifie la vie des TPE, grâce à un suivi de la trésorerie optimisé, le plan comptable intégré et la TVA gérée automatiquement, la gestion en ligne des devis, factures, paiements, et relances, le rapprochement bancaire et des tableaux de bord/rapports personnalisés.

    • Sage Business Cloud Compta optimise la gestion comptable des TPE et PME. Le logiciel automatise la génération des écritures, notamment grâce à la liaison bancaire, évitant ainsi les saisies manuelles chronophages. Votre clôture comptable est alors effectuée plus facilement, et en toute conformité (expertise Sage de plus de 30 ans !).
       
    • Sinao assiste les TPE et les PME dans la gestion et le suivi de leur comptabilité en temps réel, via une interface intuitive. Ses fonctionnalités ingénieuses comme les suggestions automatiques de rapprochement bancaire ou l'export de la comptabilité en format compatible FEC, offrent un gain de temps considérable au quotidien.
       
    • Yourcegid Finance Y2, pour les PME, s’appuie sur la Business Intelligence : compréhension des flux financiers, services modulaires comptabilité, trésorerie, fiscalité à combiner (à jour des obligations légales), communication bancaire et reporting agile, pour ne citer que quelques avantages.

    Pour clôturer cet article

    Quelle que soit votre profession ou votre métier, un tableau pour contrôler votre chiffre et vos mouvements est indispensable : gérer la clôture comptable demande de visualiser facilement le salaire de chaque employé, la situation financière de l’entreprise, les éléments fiscaux, et de faciliter l’enregistrement de chaque pièce.

    Pour certains, un plan comptable général demande une grande expertise comptable : l’expert comptable ou le cabinet représente l’expertise adéquate. Pour d’autres, un logiciel comptable paie : il évite la saisie répétitive, vous permet de réaliser un audit spécifique sans avoir recours à un tiers.

    Votre cœur balance entre les deux ? Vous avez besoin d’en savoir plus ? C’est tout naturel : consultez notre moteur de recherche et accédez à des informations précises sur des logiciels de comptabilité sélectionnés pour leur efficacité. Trouvez celui qui vous convient !

    La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus