Qu’est-ce que la Transformation digitale ou numérique ? [+ Modèle PDF]

Qu’est-ce que la Transformation digitale ou numérique ? [+ Modèle PDF]

La transformation digitale ou numérique se définit par l’intégration de nouveaux processus au sein de l’entreprise telle que l’adoption de nouvelles technologies, outils et méthodes de travail liés à internet, ainsi qu’une nouvelle organisation interne qui doit être portée par le Top Management.

En maîtrisant les clés de la transformation digitale, les entreprises adoptent une vision sur le long terme, gagnent en productivité et dépassent leurs objectifs. Une démarche structurante de transformation numérique pilotée par la gestion de projet constitue notamment l’un des principaux leviers de croissance.

Les consultants en marketing et communication digitale martèlent par ailleurs que la durée d’utilisation d’internet ne cesse de croître au fil des années : ce changement impacte en effet profondément nos usages et bouleverse autant les notions fondamentales en termes d’organisation et de planification du travail que les marchés, faisant ainsi émerger de nouveaux modèles économiques qui poussent certaines entreprises à évoluer, ou disparaître.

Éclairages :

modèle de transformation digitale en PDF à télécharger

Comprendre l’impact des nouvelles technologies

La transformation digitale, c’est quoi ? Comprendre la transformation numérique, c’est d’abord prendre conscience de la réalité : la digitalisation de nombreux usages, leur accélération, et l’émergence de nouveaux modèles économique, parfois au détriment d’entreprises historiques dans leur secteur...

L’usage numérique au cœur d’une révolution digitale

Le développement d’internet et son accès au plus grand nombre permettent de satisfaire de plus en plus de besoins, d’usages, et ce, de plus en plus vite. La population est largement équipée de smartphones, les objets connectés apportent de véritables solutions innovantes dans bien des secteurs professionnels.

Envoyer un mail ou publier sur les réseaux sociaux comme Facebook est devenu chose banale. On s’envoie même des messages en direct et en privé via Messenger, WhatsApp, pour s’improviser des lieux de rendez-vous. Nous n’avons jamais eu autant de moyens d’information et de communication, autant de canaux pour accéder à l’information, échanger nos points de vue, partager nos connaissances, et ce, de manière instantanée.

Comparons l’époque où les individus devaient s’orienter avec un plan imprimé sur du papier avec celle d’aujourd’hui, où nous pouvons nous guider avec notre GPS intégré sur smartphone : il s’est bel et bien passé quelque chose de révolutionnaire.

Nous — usagers de services en ligne en tant que particuliers — nous sommes transformés, numériquement parlant. Nos usages se sont transformés, car le numérique, ou plus exactement les technologies et outils rendent l’information, la communication, la connaissance, la culture, l’achat de produits, la souscription de services (etc.) plus rapides et plus faciles à obtenir, tant que le pouvoir d’achat est au rendez-vous.

Des clients et des collaborateurs plus volatils que jamais

Une simple recherche sur internet, une question postée sur un Forum, une communauté : la réponse n’a jamais été aussi facile et rapide à trouver. Si l’herbe est plus verte ailleurs, cet ailleurs est plus accessible que jamais pour qui sait exploiter les ressources de ce monde virtuel qu’est le web.

Comparer les prix en ligne est à portée de clic. Trouver un bon plan sur Airbnb, réserver un billet de train sur le web, acheter au meilleur prix, se plaindre d’une mauvaise expérience sur Twitter :

Les clients sont dotés d’un pouvoir de comparaison et de décision d’achat sans commune mesure dans l’histoire du capitalisme.

Étudier la bonne santé d’une entreprise, rester en veille sur les opportunités de poste, recevoir des alertes sur des offres d’emploi par email grâce à Indeed : simple comme bonjour. Les collaborateurs cultivent leurs personal branding sur le réseau social professionnel Linkedin, publient leurs propres articles d’expert. Certains salariés alimentent leur propre blog WordPress, leur propre média pour valoriser leur expertise et se rendre plus visibles aux yeux des recruteurs.

L’instantanéité d’internet fait évoluer les modèles économiques

Le taux d’équipement dans les foyers (internet, ordinateurs, smartphones) n’a cessé de croître et les jeunes de 15-24 ans passent aujourd’hui plus de temps sur le web que devant la télévision, avec une nette préférence pour le mobile.

Chaque jour, 42,6 millions d’internautes se sont connectés à internet, soit 67,8 % des Français (pour le mois de juin 2018).

Sources : étude Médiamétrie, « L’Année Internet 2017 » ; audience Global en France en juin 2018, Médiamétrie.

Ces usages bousculent les modes de consommation et accélèrent l’émergence de nouveaux modèles économiques.... ... ou le déclin d’entreprises qui ignorent, ou ratent le virage de la transformation

La vidéo ci-dessous vulgarise le sujet en citant des exemples de transformation digitale :

Observons brièvement quelques exemples complémentaires :

  • La faillite de Kodak : Kodak avait découvert un procédé de photographie numérique en 1975, mais n’a pas voulu développer ce marché pour conserver son marché « vache à lait » de la photographie argentique. Ses concurrents comme Sony, Nikon ou Canon se sont lancés dans le numérique : quand Kodak a voulu les concurrencer, il était trop tard. Kodak a fait faillite en 2008, après 128 ans d’existence !
  • L’adaptation de La Redoute à un monde digitalisé : Les Galeries Lafayette ont effectué une prise une participation de 51% de La Redoute pour aider cette entreprise à faire face à une concurrence en ligne féroce et subite, avec pour objectif de développer les axes stratégiques de l’e-commerce.
  • BlaBlaCar, un concurrent inattendu pour la SNCF : le site de co-voiturage créé il y a un peu plus de 10 ans est venu bousculer la SNCF, une entreprise alors en situation de monopole, en proposant de mutualiser les coûts de transport. BlaBlaCar est un réel succès avec plusieurs millions d’utilisateurs dans le monde entier.
  • Airbnb s’impose sur le marché d’Accor : la plateforme en ligne créée en 2008 offre un choix de location de chambres plus conséquent que le leader mondial de l’hôtellerie Accor, qui existe depuis plus de 50 ans...
  • Le Bon Coin a internationalisé son concept et bouscule les marchés de l’immobilier et de la vente en ligne.
  • Uber a sérieusement agité le secteur des sociétés de Taxi et fait les choux gras des médias.

Les géants du web et les startups innovantes du secteur numérique bouleversent l’économie et s’emparent de marchés ou en créent de nouveaux.

Les GAFAM, ces géants du web tels que Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft et bien d’autres comme Facebook, Netflix, TripAdvisor (...) témoignent d’une croissance qui fait rêver plus d’un entrepreneur.

Tous ces modèles de business en ligne démontrent qu’une entreprise ne peut ignorer le monde d’internet, au risque de disparaître au fil des années, voire très brutalement.

Cerner les enjeux de la digitalisation de l’entreprise

Les enjeux de la transformation digitale ou numérique d’une entreprise sont multiples, impactent tous les métiers. Extrayons-en la substantifique moelle :

Le digital en entreprise : plus de performance

À travers le Baromètre OpinionWay / Les BigBoss Monetize Angels intitulé "Où en sont les entreprises françaises en matière de transformation digitale ?" (juin2017), les entreprises expriment les avantages et les bénéfices qu’elles tirent de leur transformation digitale :

  • 99% des entreprises avancées dans leur transformation constatent des gains de productivité,
  • pour 86% des entreprises, la transformation numérique facilite la relation client grâce à de nouveaux canaux de communication,
  • pour 81%, elle permet de prendre de meilleures décisions,
  • pour 70%, la transformation réduit considérablement le temps passé aux tâches secondaires à faible valeur ajoutée pour se consacrer à des tâches plus stratégiques,
  • pour 76%, la transformation digitale permet d’innover et pour 70%, elle rend possible le développement de nouveaux business,
  • pour 86%, la transformation favorise et améliore le travail en situation de mobilité,
  • pour 83%, la transformation numérique d’une entreprise permet de faire évoluer le mode de management.

Retrouvez ces statistiques sur la transformation digitale dans l’infographie ci-dessous :

enjeux de la transformation digitale en infographie

 

Marketing web et communication digitale au cœur de la relation client

Les consultations auprès des agences de marketing digital et la demande des consultants certifiés en inbound marketing explosent : la plupart des grandes enseignes ont compris que le digital — notion incluant à la fois le réseau internet, tous les points de contacts avec leurs clients matérialisés par les devices que sont les terminaux mobiles, ordinateur, tablette — est devenu incontournable dans la relation client.

Les techniques pour développer sa stratégie digitale et acquérir de nouveaux clients sont mesurables à l’instant T : les subtilités du SEO pour améliorer le référencement naturel de son site internet, le temps de chargement d’une page web, la géolocalisation, l’étude des données, la communication digitale en mode conversationnel sur les médias sociaux, etc.

Le client dispose aujourd’hui du don d’ubiquité : il compare les prix en ligne, critique et commente en temps réel sur plusieurs communautés. Il exige une réactivité comparable à celle des médias sociaux.

La multiplication des outils de marketing automation tels que Neocamino, Plezi, Webmecanik, Actito ou de gestion des réseaux sociaux comme Agorapulse ou Hootsuite témoignent de la nécessité, voire de la survie pour certaines entreprises d’investir dans le content marketing (marketing par le contenu) et l’inbound, avec un blog comme principal canal d’acquisition de prospects.

Intégrer une nouvelle organisation du travail

Impulsée par les nouveaux usages numériques et la gestion de projet, les méthodes de travail collaboratives (Agile Scrum, Crystal clear, Kanban, Prince2, etc.) et les logiciels dédiés, l’organisation du travail évolue :

  • les outils facilitent la collaboration et la communication,
  • les logiciels favorisent le travail collaboratif, l’échange, et l’implication,
  • les informations sont centralisées et mises à jour en temps réel,
  • les collaborateurs disposent des mêmes informations et documents pour travailler,
  • ils cassent les silos éventuels entre services pour mieux faire circuler l’information et conserver une réactivité permanente,
  • le mode de management vertical évolue vers une collaboration horizontale, où plus d’autonomie et de responsabilité est laissée aux collaborateurs,
  • la supervision et le suivi des projets sont facilités.

Modèle pour réussir sa transformation digitale en PDF

Principal allié des ressources humaines, les méthodes et outils de la gestion de projet facilitent un changement en douceur et une transition digitale efficace. Pour disposer d’un modèle de transformation digitale en PDF, nous vous incitons à télécharger le document "Comment piloter efficacement la transformation digitale grâce à la gestion de projet ?".

Ce guide vous est proposé par Planisware (anciennement NQI), entreprise experte dans la gestion collaborative de projets et de portefeuilles, et éditrice du logiciel Orchestra PPM, une solution collaborative de pilotage stratégique et opérationnel des projets et des activités.

modèle de transformation digitale en PDF à télécharger

À travers ce guide de la transformation digitale en PDF, vous découvrirez notamment :

  • comment une démarche structurée de gouvernance du portefeuille de projets permet de piloter efficacement la transformation digitale ;
  • comment les outils PPM aident à la transformation et rendent le PMO (Project Management Officer ou gestionnaire de portefeuille) plus performant ;
  • comment réduire de 50% le temps que vous passez au reporting ;
  • comment augmenter la productivité de vos équipes et la rentabilité de vos projets ;

Selon une étude IDC, les entreprises qui ont mis en place une solution PPM obtiennent un retour sur investissement de 557% en moyenne en 3 ans. Pour chaque euro investi, l’entreprise engrange un gain de 5 à 6 euros.

L’image ci-dessous liste par ailleurs les principaux avantages de l’utilisation d’un outil PPM (source : IDC) :

enjeux de la transformation digitale ou numérique : les bénéfices de l'outil PPM

 

Les 6 étapes du processus de transformation digitale

La transformation digitale d’une entreprise doit autant impliquer les RH que les services informatiques : incitez-les donc à lire cet article en leur envoyant un email. Vous allez vite comprendre pourquoi :

Étape n° 1 : accepter le changement pour en tirer tous les bénéfices

Nous l’avons vu plus haut : l’entreprise doit s’adapter au monde digital au risque de disparaître. Le management "à l’ancienne" (voire calqué sur le modèle militaire), doit être abandonné au profit d’un mode de communication transversal et d’une méthode de travail collaborative : il est plus productif de penser pilotage que « surveillance ».

Les outils et méthodes de la gestion de projet permettent le travail collaboratif efficient, de casser les silos freinant la croissance, de mieux identifier les savoirs, les compétences, d’échanger à partir des mêmes informations en temps réel : le capital humain est beaucoup mieux utilisé.

Chaque point de vue métier peut ainsi donner une dimension plus complète à un projet.

La transformation digitale concerne toute l’entreprise : à la fois les hommes et les technologies.

Pour conserver son avantage concurrentiel, il faut savoir remettre en question certaines approches de la politique de l’entreprise en fonction de l’environnement digital actuel.

Étape n° 2 : évaluer le degré de maturité de l’entreprise

Le DSI et l’IT doivent être impliqués, car leurs rôles sont stratégiques dans les prises de décisions. Il faut tout remettre à plat, recenser les usages et en mesurer leur efficacité :

  • auprès des collaborateurs : quels outils utilisent-ils ? Pourquoi, tel outil permet-il de résoudre tel problème dans l’entreprise ? Les utilisent-ils correctement ? Ces outils sont-ils efficaces ? Doit-on changer d’outils ?
  • auprès des clients : mêmes questions, quels outils utilisent-ils pour communiquer avec l’entreprise ? Sont-ils prêts à adopter de nouveaux outils ? Comment peut-on les inciter et les aider à les utiliser ? Ont-ils émis des demandes qui leur faciliteraient la vie ? L’entreprise est-elle à la page ?
  • auprès des candidats : mêmes questions ; nous l’avons vu plus haut, il est aisé pour les talents d’effectuer des recherches en ligne. L’entreprise s’est-elle adaptée à ce mode de recrutement en ligne ? Utilise-t-elle la visioconférence, les médias sociaux ?

Avant de moderniser les outils, il faut évaluer la culture digitale globale de l’entreprise, c’est-à-dire celle des collaborateurs.

En évaluant le degré de maturité digitale de l’entreprise, vous obtenez un premier indicateur précieux :

  • soit votre entreprise a pris un sérieux retard,
  • soit elle a déjà pris le train en marche, mais certains points restent à améliorer,
  • soit elle présente de sérieux atouts et peut en profiter pour perfectionner son approche digitale.

Étape n° 3 : définir sa stratégie digitale et des objectifs clairs

La transformation digitale d’une entreprise doit être la traduction d’objectifs SMART : des objectifs spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et définis dans le temps.

Il faudra donc définir vos objectifs en fonction du degré de maturité digitale de l’entreprise et établir un plan d’actions qui permettra d’atteindre ses objectifs, avant d’en fixer des plus ambitieux.

L’enjeu principal restant l’objectif de chiffre d’affaires, l’entreprise doit penser ou repenser son modèle économique, ses offres, en prenant en compte le monde digital en se fixant là encore des objectifs SMART.

L’analyse des données (le fameux BigData) est par ailleurs précieuse : elle fournit des indicateurs qui vous aiguillent dans les prises de décisions, et la direction à suivre, tant sur l’analyse des clients que sur les besoins technologiques ou en formation de l’entreprise.

La transformation digitale n’est pas un but en soi, mais le moyen de maintenir et de développer la compétitivité de son entreprise.

En fonction de votre bilan, vous aurez une vision d’ensemble :

  • du contexte digital dans lequel votre entreprise évolue,
  • votre analyse SWOT incluant le monde digital,
  • votre positionnement commercial à développer/ajuster en conséquence,
  • des objectifs SMART à atteindre,
  • des usages,
  • des logiciels utilisés,
  • des outils à remplacer,
  • des outils à adopter,
  • des formations à mettre en place,
  • etc.

Étape n° 4 : inspirer le changement autour d’une vision commune

Une fois la stratégie digitale définie, les moyens et actions à mettre en œuvre actés, il vous faut obtenir, provoquer l’adhésion de toute l’entreprise.

Il est primordial que la direction inspire la vision commune à adopter, insuffle les méthodes et motive l’adoption des outils pour motiver les collaborateurs à sauter dans l’eau naturellement.

Penser évolution plutôt que restructuration, c’est déjà avoir un pied dans la transformation digitale.

Inclure les RH pour propager une vision positive est essentiel. Pour inspirer le changement et créer un élan d’adoption, les managers doivent par exemple être les premiers à installer le travail collaboratif et utiliser les bonnes pratiques collaboratives efficientes, plutôt que de fonctionner en strates hiérarchiques.

Étape n° 5 : former ses collaborateurs et les parties prenantes

La formation des collaborateurs est cruciale :

  • sur les usages numériques grand public et en interne,
  • sur les méthodes de travail collaboratives,
  • sur la vision, le fameux "pourquoi" on doit le faire,
  • sur les outils,
  • sur les bénéfices individuels et communs apportés.

Tous les services sont concernés afin de favoriser la circulation auprès des experts concernés et de profiter d’effet de synergie profitable sur biens des plans.

Si la formation des équipes est incontournable pour développer les compétences, rien de mieux que d’expliquer à ses collaborateurs comment la transformation digitale va les aider à mieux travailler, ensemble.

Il peut être utile et souvent recommandé de faire appel à des consultants émérites. Les éditeurs de logiciels — notamment d’outils de gestion de projet et PPM — ont également l’expérience nécessaire et éprouvée pour accompagner les entreprises dans leur transition et transformation digitale.

Bien évidemment, il faudra faire preuve de pédagogie et mettre des F.A.Q. à disposition de vos clients, partenaires et fournisseurs afin de les inciter à utiliser vos éventuels nouveaux modes de fonctionnement, de communication et de collaboration...

Étape n° 6 : "test & learn"

C’est en forgeant que l’on devient forgeron : déployer votre plan d’action, les outils digitaux, et mettre en pratique les méthodes de travail va vous permettre d’évaluer les acquis assimilés et les axes d’amélioration, et de corriger les bugs éventuels.

En fonctionnant par itérations et en faisant des points réguliers, vous pourrez améliorer certaines pratiques, certains usages et perfectionner dans le temps votre transformation digitale.

Cultiver l’agilité, c’est se donner toutes les chances de réussir sa transformation digitale, et d’atteindre ses objectifs.

En développant une culture digitale, vos équipes s’approprient d’abord les méthodes et outils, puis deviennent proactives en adoptant de nouvelles visions, en devenant capables de détecter de nouveaux besoins clients, de nouveaux marchés, d’innover, de participer plus activement et plus efficacement au développement de l’entreprise.

La transformation digitale, c’est un peu comme une fusée dans un monde en perpétuelle accélération.

Exemples de transformation digitale d’entreprises

Pour consulter des études de cas ou trouver un exemple de transformation digitale dans un secteur en particulier, visitez aussi cette mine d’or. Le digital en entreprise peut prendre en effet plusieurs formes : nous avons réuni ici quelques exemples parlants de transformation digitale d’entreprises.

La transformation numérique de Monoprix par l’outil PPM

Monoprix recherchait une solution complète afin de standardiser et d’optimiser ses processus de gestion des activités. Les objectifs à atteindre étaient d’assurer un suivi précis, et in fine, de disposer d’un outil d’aide à la décision afin d’arbitrer selon des données fiables.

Monoprix s’est ainsi fait accompagner par la société Planisware pour le déploiement du logiciel Orchestra PPM, répondant à la problématique globale, notamment grâce à sa puissance de planification des projets et la simplification des tâches permise par le module de gestion des ressources.

Monoprix pilote désormais ses activités au sein du même logiciel pour gagner en productivité, en lisibilité des projets, et mieux planifier ses projets :

  • la gestion des plannings, ressources et demandes est centralisée ce qui permet d’anticiper et de mieux planifier les projets en optimisant l’allocation des ressources ;
  • à chaque demande d’environnement, des tâches du projet en jour/homme sont allouées et associées à la partie budget du projet ;
  • le gestionnaire suit son portefeuille de projet et simplifie son reporting au sein d’une même interface.

Comment Pizza Hut a réussi sa transformation grâce au marketing digital

Voici les actions qui ont permis la transformation digitale de Pizza Hut :

  • implémentation de fonctionnalités de vente en ligne,
  • optimisation des flux logistiques,
  • disponibilité intégrale de son offre en ligne, également sur téléphone mobile,
  • fonction de géolocalisation pour trouver le point de vente le plus proche,
  • prise de commande par internet, sur consoles de jeux vidéo, sur Messenger via des chatbots (Facebook et Twitter), via smartphone,
  • raccourcissement spectaculaire des délais de livraisons,
  • référencement naturel accru sur les moteurs de recherche grâce à des sites web locaux.

Malakof Médéric : la digitalisation au cœur de la collaboration efficiente

Problématiques à résoudre :

  • unifier le pilotage des projets informatiques du groupe Malakof Médéric réparti entre 2 entités distinctes,
  • 2 fonctionnements différents pour gérer et piloter les activités,
  • utilisation d’outils bureautiques non adaptés (Powerpoint, Excel, Word) pour détecter, planifier, suivre et développer les projets.

Solution apportée par le déploiement du logiciel Orchestra PPM de Planisware :

  • une plateforme de travail collaboratif pour centraliser les informations et favoriser la communication,
  • homogénéisation des processus de travail au moyen d’un outil de gestion et de pilotage de projet commun,
  • interopérabilité avec les applications Google Apps déployées en interne,
  • maîtrise des budgets grâce au suivi en temps réel.

La transformation digitale réussie de Malakof Médéric et permise par l’outil PPM apporte son lot d’avantages :

  • d’une part pour les collaborateurs des 2 organisations dont les tâches opérationnelles sont simplifiées et la communication fluidifiée,
  • d’autre part pour les managers qui bénéficient de tableaux de bord leur offrant une vision plus stratégique et globale pour mieux piloter leurs portefeuilles de projets.

Comment Lego évite la faillite grâce à sa transformation numérique

Après 20 ans de prospérité, la célèbre entreprise frôle la faillite en 2004. En développant un programme de transformation numérique en profondeur, le groupe Lego a su tirer parti du digital pour réaliser + 20% de C.A. rien qu’en 2009.

Lego a finement adapter ses valeurs d’apprentissage pour continuer à les transmettre en utilisant les usages numériques. La mise en ligne de la plateforme de design en 3D "Digital Designers" a permis d’engager ses clients en les faisant participer à la création de nouveaux modèles.

À travers Lego Mindstorm, des applications mobiles attrayantes, des jeux vidéos, Lego a développé un écosystème connecté à sa marque qui fédère et fidélise une communauté de fans intergénérationnelle qui grandit chaque jour.

Fait remarquable : avec un budget de 60 millions de dollars, le 1er film Lego a produit des revenus de 468 millions de dollars !

Surnommé aujourd’hui « l’Apple of toys », Lego a su exploiter les technologies numériques pour transformer son modèle économique et bénéficier de nouvelles sources de revenus.

modèle de transformation digitale en PDF à télécharger

Commenter cet article

Ajouter un commentaire