Culture d'entreprise ▶︎ définition, caractéristiques et importance

Comprendre la culture d'entreprise pour mieux en tirer profit

Comprendre la culture d'entreprise pour mieux en tirer profit

Comment décrire la culture d’entreprise ?

Également connue sous le nom de culture organisationnelle, la culture d’entreprise participe à la construction de l’identité de toute société (grand groupe, start-up, etc.), à sa représentation à la fois en interne et en externe.

Par ailleurs, la cohésion d’équipe et les valeurs qui en découlent peuvent constituer un puissant levier de motivation et de performance des salariés, mais aussi un avantage stratégique et concurrentiel non négligeable.

Mais pour tirer profit de la culture de son entreprise, mieux vaut comprendre de quoi il s’agit exactement !

Bonne nouvelle, cet article en livre une définition complète et explique quels sont ses divers composants. Et si vous vous demandez comment mettre en place une culture d’entreprise pour mieux fédérer vos employés, réponse en fin de lecture !

Sommaire

Suggestion de logiciels pour vous

Jamespot

Jamespot
Boostez votre collaboration avec un réseau social interne !
Planifier une démo
Voir ce logiciel

Bleexo

Bleexo
Optimisez l'expérience salarié et l'efficacité des équipes
Démonstration gratuite
Voir ce logiciel

Azuneed SIRH

Azuneed SIRH
SIRH complet et modulaire à tarif abordable pour TPE et PME
Essai Gratuit
Voir ce logiciel

Définition de la culture d’entreprise

La culture d’entreprise se vit, se ressent plus qu’elle ne se décrit.

Néanmoins, si nous devions la définir, nous pourrions l’assimiler au socle de valeurs, de représentations et de comportements qui constituent l'ADN des entreprises, et ce peu importe leur taille et leur nature (PME, startups, grandes entreprises, etc.). C’est ce qui les rend uniques.

La culture d’entreprise peut se transmettre de manière :

  • informelle : toute entreprise, et par conséquent tout collaborateur, est influencée (de manière souvent imperceptible) par le pays dans lequel elle se situe, par son secteur d’activité, par le contexte social, économique et politique, etc.
     
  • formelle : le ou les dirigeants choisissent souvent d’orienter en toute conscience la culture de leur entreprise (quitte à la formaliser par écrit, en annexe au règlement intérieur de la société par exemple). Pourquoi ? Parce qu’elle revêt de nos jours une importance particulière et implique nombre d’enjeux.

Importance de la culture d’entreprise

Si par nature la culture d’entreprise a toujours existé, elle est davantage conceptualisée depuis quelques années.

Quel est l’intérêt de la culture d’entreprise ?

Citons quelques avantages :

  • la culture d’entreprise permet de se différencier de ses concurrents, en affirmant une identité forte et unique.
     
  • la culture d’entreprise œuvre au maintien d’une cohésion et au travail d’équipe. Elle procure un sentiment d’appartenance à une même entité, et donc :
    • limite les conflits en interne,
    • accroît la motivation et la performance.
       
  • la culture d’entreprise contribue à l’image de marque la société : elle augmente ainsi son “capital sympathie” et encourage une certaine proximité avec le consommateur.
     
  • la culture d’entreprise influence positivement les recrutements. En effet, grâce à l’affirmation de la marque employeur, les candidats ont toutes les clés en main pour sélectionner les organisations qui correspondent vraiment à leurs valeurs.

culture d'entreprise

© Shutterstock/Rawpixel.com

Caractéristiques de la culture d’entreprise

Ce qui participe à la culture d’une entreprise, ce sont ses caractéristiques, ses composants (codes vestimentaires, langage, structures managériales, etc.).

Les schémas sont très variés, puisqu’ils divergent d’une entreprise ou d’une startup à une autre. Néanmoins, attardons-nous sur les différentes caractéristiques qui offrent aux sociétés une opportunité de se différencier et de construire leur propre culture.

La légende

Beaucoup d’entreprises développent en partie leur culture à travers leur histoire et leurs mythes. Elles s’appuient alors sur des faits réels et sur le leadership du fondateur ou de la fondatrice, pour bâtir leur propre légende et inscrire le moment présent dans une continuité (notamment pour aider les jeunes recrues à appréhender leur nouvel environnement de travail).

De plus, force est de constater que l’être humain aime les histoires, ou le storytelling, car les émotions qu’elles déclenchent marquent durablement les esprits. Qui n’a jamais entendu parler de la success story d’Apple, qui aurait débuté dans le garage des parents de Steve Jobs ?

La vision et les valeurs

La vision et les valeurs d’une entreprise s’affichent désormais clairement, à la fois en interne et auprès de la clientèle.

Bien-être au travail, engagement écoresponsable, commerce équitable et éthique… sont autant de vertus servant de levier dans l’établissement des stratégies de l’entreprise. À condition, bien sûr, qu’elles soient considérées avec sincérité dans les activités quotidiennes, mais aussi dans la manière de développer l’activité et de s’adresser au marché.

Les méthodes de travail et de management

Les méthodes de travail et de management diffèrent d’une organisation à une autre. Management participatif ou structure hiérarchique verticale ? Méthodes de travail axées sur l’Agile ou process plus traditionnels ?

S’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses, toujours est-il que ces composants participent grandement à la culture de l’entreprise, et par conséquent à la manière dont chaque collaborateur trouve sa place au sein de l’organisation.

Les rites

Chaque société construit son unicité et fédère ses équipes autour de rites :

  • quotidiens : petit-déjeuner, dress code, langage, etc.,
  • occasionnels : afterworks, séminaires d’entreprise, ateliers de team building, etc.

Les espaces de travail

Les espaces de travail en disent long sur chaque entreprise et sur sa culture.

En effet, les bureaux design et accueillants de certaines sociétés sont assimilés, dans l’imaginaire collectif, à des conditions de travail optimales.

Citons l’exemple de GoDaddy. L’entreprise, située en Arizona, favorise la rétention de ses talents en leur offrant un espace de travail dans lequel ils peuvent profiter d’un terrain de basket-ball, d’un mur d’escalade ou encore d’un minigolf :

culture d'entreprise et espaces de travail

© Service Futures

L’intégration des salariés dans la culture d'entreprise

Il est parfois difficile pour la direction de dresser les contours de sa propre culture d’entreprise. Alors, comment la transmettre au mieux à ses salariés ?

Voici quelques pistes.

Transmettre la culture d’entreprise par des actions concrètes

Rappelons que la culture d’entreprise est une chose qui se vit plus qu’elle ne s’impose ou ne s’apprend.

Par conséquent, seule la mise en place d’actions concrètes, en adéquation avec les discours et les valeurs de la société, inscrit une forte culture d’entreprise dans le quotidien des équipes.

Les différents rites évoqués précédemment constituent, par exemple, autant d’occasions d’aller en ce sens et de rapprocher les employés.

Montrer l’exemple dans les sphères dirigeantes et managériales

Un des prérequis à l’assimilation de la culture organisationnelle par les salariés reste son incarnation sincère par les sphères dirigeantes.

Il en va de même pour le management, qui doit s’appuyer sur la culture de l’entreprise pour orienter ses pratiques. Car dans le cas contraire, les employés peuvent se sentir tiraillés et trompés par le manque de cohérence entre les valeurs (parfois affichées de manière ostentatoire sur les murs des locaux) et les pratiques réelles.

Impliquer les salariés

Les entreprises sont-elles vraiment en mesure, aujourd’hui, d’imposer une culture de manière autoritaire à leurs salariés ? Et si une telle démarche est entreprise, s’avère-t-elle la meilleure manière d’asseoir leur esprit corporate ?

Puisque la réponse (vous vous en doutiez) est non, certaines structures impliquent désormais les employés dans la définition des valeurs de l’entreprise, afin qu’ils puissent mieux se les approprier, les trouver davantage motivantes et inspirantes.

D’autre part, cette participation positive des salariés doit être entretenue sur la durée, puisque la culture d’entreprise évolue avec le temps, notamment lors de changements structurels (lorsque la boîte grossit par exemple). C’est pourquoi il est important de maintenir le lien avec les équipes, en recueillant régulièrement leurs feedbacks sur leur expérience salarié et sur leur attachement à la culture de l’entreprise, au moyen d’un outil tel que l'application EPIC de Clarity Wave.

Aperçu de l’interface de Clarity Wave :

culture d'entreprise : visuel Clarity Wave

© Clarity Wave

💡 Notez que les salariés sont également les meilleurs ambassadeurs pour transmettre les cultures d’entreprise aux nouveaux venus. Pour cette raison, certaines structures mettent en place un système de mentorat ou de parrainage à l’arrivée d’une recrue.

Mettre l’accent sur la communication

Les actions de communication, en interne comme en externe, permettent de diffuser sa culture de l’entreprise.

  • En interne, certains outils participent à renforcer la communication et l’esprit collaboratif. Citons par exemple Jamespot, qui fonctionne comme un réseau social interne. En favorisant la communication interne, la collaboration et l’idéation, le logiciel s’avère un bon moyen d’entretenir et de faire évoluer collectivement la culture d’entreprise.
  • En externe, campagnes de communication, logos ou encore baselines contribuent à inscrire l’identité et l’essence même d’une marque dans l’esprit du consommateur.

Certaines entreprises n’ont même plus besoin d’inscrire le nom de leur marque ou leur slogan pour qu’on les identifie immédiatement grâce à leur logo :

culture d'entreprise et communication de marque

© REVENGEX

Diffuser la culture d’entreprise à travers les recrutements

Nous avons vu que la culture d’une entreprise impacte positivement les recrutements.

De ce fait, certains responsables des ressources humaines optent pour la diffusion d’offres d’emploi différenciantes, dans lesquelles sont décrites avec précision et avec un ton approprié les traditions et les valeurs de la société.

Connaître par avance la culture d’une entreprise (et y adhérer), c’est avoir toutes les cartes en main pour l’incarner au mieux au moment où on l’intègre.

Quelles limites à la culture d’entreprise ?

Les entreprises doivent cependant veiller à ce que leur culture ne devienne pas un frein pour leur évolution. Trop figée, elle ne permet pas d’embrasser correctement le changement, notamment celui lié à la transformation digitale.

Rappelons par ailleurs que la culture organisationnelle n’a pas à virer à l’endoctrinement : de son acceptation par la masse salariale dépend son épanouissement. De ce fait, les sociétés doivent parfois composer avec l’émergence de sous-cultures au sein d’une même structure. Accepter, par exemple, qu’un service comptabilité n’adopte pas strictement les mêmes méthodes de travail qu’un département IT, c’est éviter que certains employés ne se sentent lésés ou marginalisés.

Sincérité, évolutivité, adhésion collective, transparence et cohérence constituent, in fine, le socle de valeurs accompagnant la diffusion d’une culture d’entreprise forte et porteuse d’engagement et de performance.

Suggestion de logiciels pour vous

HIDDEN MARKET

HIDDEN MARKET
La marketplace de recrutement des talents de la tech
Demande de démo
Voir ce logiciel

comet

comet
Trouvez le meilleur Freelance tech/data en moins de 48h
Démonstration gratuite
Voir ce logiciel

Apidae

Apidae
Système d'information RH, notes de frais et congés pour PME
Voir le site
Voir ce logiciel
Commenter cet article

Ajouter un commentaire