how-to backgroundFaites exploser vos ventes grâce à la bonne gestion de vos opportunités d’affaires

Faites exploser vos ventes grâce à la bonne gestion de vos opportunités d’affaires

Le 03/02/2023

Pour rencontrer le succès, une entreprise doit être au bon endroit au bon moment. Elle doit capter les besoins des consommateurs lorsqu’ils émergent et y apporter une réponse adaptée… si possible avant ses concurrents !

C’est donc en grande partie de cette capacité à s’emparer d’une opportunité d’affaires que les organisations, en particulier les services commerciaux, tirent leur réussite. Elle constitue le point de départ de tout un processus qui, à terme, se conclut idéalement par une transaction.

Mais à quoi se rapporte précisément cette notion ? Comment identifier une opportunité d’affaires et la transformer en vente ? Quels logiciels peuvent vous accompagner dans cette démarche ?

Réponses dans cet article.

C’est quoi une opportunité d’affaires ?

L’opportunité d’affaires fait partie intégrante de votre processus commercial. Elle traduit un comportement de la part d’un prospect indiquant un intérêt manifeste ou potentiel pour votre offre.

👉 Exemple d’opportunité d’affaires : lors d’un salon professionnel, vous échangez avec un interlocuteur qui accepte de laisser ses coordonnées en vue d’être recontacté et d’obtenir de plus amples renseignements sur vos produits ou services. Cette curiosité exprime bel et bien une opportunité commerciale.

Dès lors, elle intègre votre cycle de vente. Autrement dit, il vous faut la faire évoluer à travers différentes étapes jusqu’au closing. C’est d’ailleurs pourquoi cette notion va de pair avec celle du CRM et de son pipeline de vente.

💡À savoir : l’opportunité d’affaires peut également être comprise dans un sens plus large, c’est-à-dire de création de business, de saisie de nouvelles parts de marché, d’ouverture à l’international, etc. Ici, tout part d’une idée (lancement d’un produit innovant par exemple)… à condition qu’elle soit vectrice de valeur et susceptible de toucher réellement un segment de population donné.

Dans tous les cas, une opportunité commerciale qualifiée émerge des consommateurs/clients. Il s’agit en quelques sortes de la réponse que vous apportez aux demandes de vos prospects à un moment précis.

Que contient l’opportunité d’affaires ?

Afin d’assurer un suivi optimal dans le temps, l’opportunité d’affaires gérée sur un logiciel CRM intègre différentes informations.

Voici les principales :

  • Le contact ainsi que toutes les informations associées, comme ses coordonnées, l’historique des événements, ses interactions avec votre entreprise, etc.

  • Le propriétaire, c’est-à-dire le commercial en charge de la gestion de cette opportunité jusqu’à la conclusion de la vente. Dans certains cas complexes, plusieurs acteurs sont amenés à intervenir.

  • La source, ou le canal par lequel l’opportunité est générée : formulaire de contact, événement professionnel, campagne SEA, etc. Quoi qu’il en soit, cette information est toujours bonne à connaître pour déterminer quels sont vos meilleurs leviers d’acquisition.

  • La probabilité de réussite et le potentiel chiffre d’affaires à espérer. Grâce à ces données, vous appréhendez les enjeux associés et répartissez vos efforts en conséquence.

  • Le pipeline, autrement dit les différentes phases de votre tunnel de vente (prise de contact, rendez-vous, etc.). Vous l’aurez compris, l’objectif est de faire bouger votre opportunité commerciale d’une étape à l’autre.

Bien sûr, l’opportunité d’affaires est vouée à « se terminer ». Il convient alors de déterminer ce qui correspond, dans votre processus, à son achèvement : l’envoi du devis ? de la facture ?

Idem, demandez-vous quand considérer que cette opportunité est perdue. Par exemple, au bout de trois relances pour une prise de contact laissées sans réponse, mieux vaut laisser tomber.

Comment trouver des opportunités d’affaires en 3 étapes ?

Étape 1 : Comprendre votre marché et votre cible

La détection des opportunités commerciales passe par la compréhension :

  • de votre marché et de votre environnement, pour percevoir les problématiques actuelles comme émergentes. Rappelez-vous, il s’agit d’être plus réactif que vos concurrents. Par exemple, pourquoi ne pas vous positionner sur des mots-clés Google Ads en lien avec une nouvelle tendance ?

  • de votre cible, par l’identification précise de vos persona. Qui sont-ils ? Et surtout quels sont leurs besoins profonds ?

En ce sens, l’explosion d’internet a grandement simplifié les choses. Il suffit d’être là où se trouvent vos clients potentiels, d’écouter ce qu’ils racontent lors d’échanges sur les réseaux sociaux, sur les forums, etc.

Il existe également des logiciels capables de procéder à ce travail de veille à votre place, de repérer les tendances, mais également les agissements de vos concurrents.

💡 Mention spéciale pour l’analyse PESTEL, reposant sur l’exploration des facteurs micro-environnementaux (politique, économique, socio-culturel, etc.) qui vous entourent. Utile pour détecter les risques… mais aussi les opportunités !

Étape 2 : Répondre concrètement à un besoin

Une fois que vous connaissez les opportunités du marché, questionnez-vous sur la manière dont votre offre y répond.

Ce travail implique de dresser parfaitement les contours de votre proposition de valeur, c’est-à-dire les atouts dont vous disposez pour adresser les besoins de votre cible et construire votre argumentaire commercial.

Bien sûr, il vous faut trouver le truc en plus qui vous distingue de vos concurrents. N’oubliez pas que vous n’êtes pas seul sur votre marché et que vos prospects ont régulièrement affaires à d’autres commerciaux !

Étape 3 : Capter des leads

Vient le moment de vous faire connaître de vos clients potentiels de sorte à faire entrer des leads dans votre pipe commercial.

Ici, vous avez plusieurs cordes à votre arc.

On pense en premier lieu à l’inbound marketing, qui exploite l’écosystème digital afin de trouver des opportunités d’affaires en ligne. Il repose sur la diffusion d’un contenu de qualité, en accord avec les besoins de votre cible. L’objectif ? Obtenir les coordonnées de vos prospects, à l’aide d’un formulaire de contact par exemple. L’avantage de cette méthode réside en la génération de leads qualifiés.

En parallèle subsiste la bonne vieille technique de la prospection commerciale : événements, téléprospection, prospection terrain, etc. Mais là aussi les pratiques se modernisent, comme en témoigne le boom du social selling.

Comment transformer vos opportunités commerciales en vente ?

Pour conclure une vente, il convient d’apporter une solution personnalisée à votre lead au bon moment, c’est-à-dire adaptée à son degré de maturité quant à sa décision d’achat.

Ce travail se traduit par l’évolution de votre opportunité commerciale dans le pipeline de vente.

Voici un exemple des différentes étapes qui peuvent composer ce dernier :

  • La prise de rendez-vous, une fois les coordonnées du prospect obtenues. Il s’agit parfois du tout premier contact avec un membre de votre entreprise, s’il est passé par un formulaire par exemple.

  • Le rendez-vous en lui-même, durant lequel vous exposez votre plus bel argumentaire commercial.

  • Les autres rendez-vous. Cette phase d’évaluation et de négociation diffère grandement d’une entreprise à l’autre. Dans certaines organisations, les cycles de vente se révèlent plus longs et complexes, et nécessitent l’intervention de plusieurs acteurs, etc. C’est notamment le cas lorsque de grosses sommes sont en jeu.

  • La proposition commerciale, ou le devis, qui formalise la solution apportée au client, mais aussi les tarifs, les modalités de paiement et autres éléments contractuels à connaître. Cette étape peut encore être sujette à négociations de la part des deux parties.

  • Le closing, ou le moment tant attendu de la conclusion de votre vente 🤑.

💡 À chaque stade, recueillez le plus d’informations possible sur votre lead, prenez consciencieusement des notes lors de vos échanges. On ne le rappellera jamais assez, mais plus vous apportez une réponse personnalisée, plus vos chances de succès augmentent.

Quels outils pour gérer vos opportunités d’affaires ?

Vous l’aurez compris, le meilleur outil pour traiter vos opportunités d’affaires reste incontestablement le CRM.

Un logiciel de Customer Relationship Management vous accompagnera dans le suivi minutieux de vos opérations et des interactions avec vos clients.

Plus précisément, un bon CRM commercial doit inclure les fonctionnalités suivantes :

  • la gestion et la centralisation des contacts et de toutes les informations clients,
  • le pilotage des actions commerciales et le pipeline de vente,
  • le reporting et le suivi des performances commerciales,
  • l’automatisation des tâches récurrentes et chronophages.

Citons en guise d’exemple le logiciel Sellsy Prospection & Vente, à destination des TPE et PME. 100 % français, Sellsy soutient votre processus commercial de bout en bout. Il intègre notamment une vue pipeline très intuitive. Ainsi, vous traitez efficacement vos opportunités d’affaires, jusqu’à l’envoi du devis et le règlement de la facture (signature électronique, paiement en ligne, etc.). Et grâce aux rapports d’activité, vous suivez les performances de vos commerciaux en vue de les améliorer.

Opportunité d’affaires : que retenir ?

Une opportunité d’affaires n’est pas toujours simple à saisir : sa valeur dépend en grande partie de sa qualification.

Une fois captée, vous avez tout intérêt à la traiter en bonne intelligence, à respecter scrupuleusement les étapes du pipeline commercial : au bout du tunnel, la perspective d’une transaction réussie et de ses retombées positives sur le CA de l’entreprise.

Seulement aujourd’hui, hors de question de fonctionner de manière artisanale. Une équipe de vente qui performe est une équipe qui sait s’appuyer sur les bons logiciels, les fameux CRM.

Ces outils vous guident intelligemment dans l’exécution de vos processus et automatisent de nombreuses tâches. À la clé, plus de temps pour vous concentrer sur ce qui compte le plus : comprendre votre client et l’accompagner au mieux dans la concrétisation de ses projets.

Actuellement Editorial Manager, Jennifer Montérémal a rejoint la team Appvizer en 2019. Depuis, elle met au service de l’entreprise son expertise en rédaction web, en copywriting ainsi qu’en optimisation SEO, avec en ligne de mire la satisfaction de ses lecteurs 😀 !

Médiéviste de formation, Jennifer a quelque peu délaissé les châteaux forts et autres manuscrits pour se découvrir une passion pour le marketing de contenu. Elle a retiré de ses études les compétences attendues d’une bonne copywriter : compréhension et analyse du sujet, restitution de l’information, avec une vraie maîtrise de la plume (sans systématiquement recourir à une certaine IA 🤫).

Une anecdote sur Jennifer ? Elle s’est distinguée chez Appvizer par ses aptitudes en karaoké et sa connaissance sans limites des nanars musicaux 🎤.

Jennifer Montérémal

Jennifer Montérémal, Editorial Manager, Appvizer

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus

Meilleurs logiciels pour vous