definition backgroundMaîtrisez votre trésorerie d’une main de maître grâce au cash management

Maîtrisez votre trésorerie d’une main de maître grâce au cash management

Par Jennifer MontérémalLe 19/07/2022

Quelle est la recette magique pour pérenniser votre activité ? Une gestion sans faille, une bonne dose d’audace et d’innovation, une attention toute particulière portée à vos clients… mais aussi et surtout une maîtrise parfaite de vos flux financiers !

C’est là qu’entrent en scène les activités de cash management. Les enjeux sont multiples : suivre minutieusement les mouvements de votre trésorerie, anticiper les aléas, planifier les investissements les plus stratégiques, etc. À la clé : des finances saines qui vous permettront de regarder plus sereinement vers l’avenir.

Qu’est-ce que le cash management en entreprise ? Quels sont les avantages à en retirer et les activités qu’il implique ? Comment optimiser la gestion de votre trésorerie ?

On fait le tour de la question.

C'est quoi le cash management en entreprise ?

Commençons par définir le cash management

Le cash management, traduction de gestion de trésorerie, désigne les activités relatives à l’optimisation des liquidités de l’entreprise.

Grâce à ce travail, les organisations bénéficient d’une visibilité en temps réel sur leur cash afin :

  • de veiller à leur bonne santé financière et de réduire les coûts superflus ;
  • de prévenir les potentiels problèmes ;
  • de prévoir les meilleurs investissements et placements.

☝️ Il s’agit donc, entre autres, de déterminer votre besoin en fonds de roulement (ou BFR), pour vous assurer que vos dépenses soient couvertes en temps et en heure, et pallier les décalages de flux de trésorerie dus aux délais de paiement des clients, des fournisseurs ou encore à la rotation des stocks.

Qui gère le cash management en entreprise ?

Les opérations de cash management peuvent être pilotées par différents acteurs. Dans les petites structures, on retrouve souvent le·la dirigeant·e aux commandes. Dans les plus grosses entreprises, cette fonction incombe généralement au DAF ou au comptable.

Enfin, la personne chargée de la gestion de trésorerie opère parfois à l’échelle d’une organisation ou de toutes les entités d’un groupe (nous reviendrons plus tard sur la notion de cash pooling).

💡 À savoir : si cet article est orienté entreprise, sachez que le terme cash management se rapporte également au milieu bancaire. Mais alors, qu’est-ce que le cash management en banque ? Il caractérise les services et solutions destinés à l’optimisation de la trésorerie, notamment au niveau des moyens et canaux de paiement.

Les 3 objectifs et avantages du cash management

Assurer la rentabilité et la bonne santé financière de l’entreprise

Grâce au cash management, l’entreprise est en mesure de suivre avec précision ses flux financiers entrants et sortants, dans l’objectif de consolider sa rentabilité.

Ces opérations nécessitent donc une surveillance accrue de la trésorerie disponible en entreprise, afin de veiller à couvrir ses dépenses, comme les charges courantes ou le recouvrement des créances fournisseurs.

☝️ C’est pourquoi la réduction du besoin en fonds de roulement fait partie des enjeux majeurs du cash management : un BFR négatif est signe que votre flux de trésorerie est positif et que vous n’avez pas à trouver d’autres sources de financement.

Anticiper les aléas

Comme la vie d’une entreprise n’est pas toujours un long fleuve tranquille, le cash management permet également de prévoir les tuiles.

Avec un suivi de trésorerie régulier, les responsables détectent plus rapidement les zones d’ombre, telles que :

  • les retards de paiements côté clients,
  • une hausse des dépenses de l’organisation,
  • une baisse de l’activité, etc.

Toujours dans ce souci d’équilibre financier, ils sont alors capables d’anticiper et de déployer des actions en conséquence (contraction d’un emprunt bancaire par exemple).

☝️ Le cash management constitue un véritable outil de surveillance pour détecter les comportements malhonnêtes à l’image des détournements de fonds, et ainsi éviter les pertes d’argent.

Prévoir les investissements les plus judicieux

Gérer finement sa trésorerie, c’est aussi prévoir les surplus à venir.

En entreprise, le cash management revêt donc un véritable intérêt stratégique, en contribuant à déterminer les meilleurs investissements et projets pour faire prospérer la société tout en maintenant sa sécurité financière.

Quelles activités comprend le cash management ?

Les prévisions de trésorerie

Si le cash management induit la surveillance des flux financiers au quotidien, une de ses principales activités consiste à réaliser des prévisionnels de trésorerie.

De cette manière, l’entreprise dispose d’informations pertinentes pour se projeter dans le futur et consolider sa stratégie. Bien sûr, il s’agit également d’analyser les écarts avec le réel pour réajuster au besoin.

💡 À savoir : élaborez un prévisionnel de trésorerie si vous souhaitez solliciter des fonds de la part de votre banque ou de potentiels investisseurs. En effet, vous leur démontrez que vous avez les choses en main et maîtrisez votre cash.

L’optimisation du cycle d’exploitation

Nous l’avons vu, le cash management œuvre à l’équilibre de l’entreprise, et donc au recouvrement de ses créances auprès des fournisseurs ainsi qu’au financement de tous les frais à supporter, comme la charge salariale. Pour ce faire, le responsable assure un suivi précis des flux de trésorerie entrants et sortants, puis les enregistre.

Mais le travail ne s’arrête pas là ! En effet, l’amélioration du cycle d’exploitation inclut également la parfaite gestion :

  • du processus order to cash, en particulier de toute la partie recouvrement : traitement des impayés, réajustement des délais de paiement, etc. ;
  • des relations avec les fournisseurs (order to pay). Il s’agit, par exemple, de négocier des délais de paiement plus longs pour éviter, au besoin, les pénalités de retard, les intérêts, etc.

💡 À savoir : l’optimisation de la trésorerie va de pair avec la réalisation de reportings. En effet, le cash manager se doit de surveiller au quotidien plusieurs indicateurs financiers (dont le fameux BFR), mais aussi de diffuser ces rapports et informations à différents niveaux stratégiques de l’organisation. De cette manière, chacun s’imprègne de cette « culture du cash » et contribue à assurer l’équilibre financier de l’entreprise.

La gestion des dettes

Grâce au cash management, l’entreprise gère au mieux les dettes contractées, en particulier pour couvrir son besoin en fonds de roulement.

☝️ Là aussi il convient d’être stratégique, en sollicitant les crédits les plus avantageux au regard de l’urgence des besoins de financement, mais aussi des coûts engendrés.

Les investissements et placements

Comme évoqué précédemment, le cash management revêt également une dimension stratégique importante.

En effet, en prévoyant le « surplus » de trésorerie, vous identifiez les meilleurs investissements et placements à effectuer, puisque l’argent qui dort ne sert à rien !

☝️ En revanche, on vous conseille de toujours garder un « matelas de sécurité » en cas de pépin.

Le cash pooling

Pour les grandes structures qui possèdent plusieurs entités (même à l’international), le cash management comprend également des activités de cash pooling.

Comment fonctionne le cash pooling ?

Il consiste à centraliser les différents comptes bancaires des sociétés en un seul compte.

Grâce à ce compte pivot, vous :

  • négociez plus facilement auprès des banques ;
  • obtenez une meilleure visibilité sur l’ensemble de la trésorerie du groupe ;
  • réduisez l’endettement bancaire de certaines entités.

Les autres activités de cash management

Enfin, le cash management intègre d’autres activités en relation avec les services bancaires :

  • entretien de la bonne relation,
  • optimisation des frais bancaires,
  • questionnement sur les coûts et la sécurité des moyens de paiement.

Pour finir, quelques conseils pour optimiser votre trésorerie

Anticipez au maximum !

Lors de l’élaboration de vos prévisionnels de trésorerie, soyez rigoureux et envisagez tous les scénarios susceptibles d’impacter le niveau de votre cash (saisonnalité par exemple).

Seulement de cette manière vous prévoirez les fonds suffisants pour pallier ce manque à gagner.

Suivez sérieusement vos impayés

Les retards de paiement et les factures impayées constituent le point noir des entreprises, et nombreuses sont celles qui se retrouvent en grande difficulté à cause de cette triste réalité.

Mettez donc en place un suivi rigoureux de vos impayés, un solide processus de recouvrement de créances.

Gardez de bonnes relations avec vos fournisseurs

Pour éviter de payer en retard ou pire, de supporter des pénalités ou des intérêts, mieux vaut entretenir de bonnes relations avec vos fournisseurs !

De cette manière, vous serez en mesure de négocier des délais de règlement supplémentaires en cas de problème.

Optimisez la gestion de vos stocks

Le stock fait partie intégrante du cash management.

En effet, le surstockage, ou à l’inverse le sous-stockage, pèsent sur votre équilibre financier.

Trouvez donc la bonne méthode d’approvisionnement pour garantir une gestion de stock optimale.

Soyez rigoureux dans le suivi de vos flux financiers

Enfin, le cash management nécessite une grande rigueur au niveau :

  • du suivi quotidien de vos recettes et dépenses,
  • de la production des outils de reporting.

C’est pourquoi on vous recommande de recourir à des logiciels de gestion de trésorerie, tant cette tâche se révèle vite chronophage et source d’erreur pour qui opère a la mano.

💡 Par exemple, avec Sellsy Gestion de trésorerie, surveillez en temps réel vos flux financiers, grâce à la synchronisation avec tous vos comptes bancaires. Établissez également des reportings financiers personnalisés afin de suivre les indicateurs les plus pertinents. Vous pouvez aussi réaliser avec précision votre prévisionnel de trésorerie, en prenant en compte différents scénarios pour mieux anticiper l’avenir.

En bref

En somme, avec le cash management, votre trésorerie se portera à merveille !

Grâce à un suivi minutieux de vos flux, vous mettez en place rapidement des actions afin de maintenir la bonne santé financière de votre entreprise, et prévoir les meilleurs investissements et placements pour faire fructifier votre activité.

Mais la gestion de trésorerie implique une grande rigueur ! C’est pourquoi elle semble indissociable de l’utilisation de solutions spécifiques, grâce auxquelles vous obtenez en temps réel des données financières justes et réalisez en quelques clics des prévisionnels pertinents.

Avec tous ces conseils judicieux, vous êtes désormais armé·e pour maîtriser votre cash d’une main de maître, et de ne pas laisser les imprévus entacher la belle aventure de votre entreprise.

Actuellement Editorial Manager, Jennifer Montérémal a rejoint la team Appvizer en 2019. Depuis, elle met au service de l’entreprise son expertise en rédaction web, en copywriting ainsi qu’en optimisation SEO, avec en ligne de mire la satisfaction de ses lecteurs 😀 !

Médiéviste de formation, Jennifer a quelque peu délaissé les châteaux forts et autres manuscrits pour se découvrir une passion pour le marketing de contenu. Elle a retiré de ses études les compétences attendues d’une bonne copywriter : compréhension et analyse du sujet, restitution de l’information, avec une vraie maîtrise de la plume (sans systématiquement recourir à une certaine IA 🤫).

Une anecdote sur Jennifer ? Elle s’est distinguée chez Appvizer par ses aptitudes en karaoké et sa connaissance sans limites des nanars musicaux 🎤.

Jennifer Montérémal

Jennifer Montérémal, Editorial Manager, Appvizer

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus

Meilleurs logiciels pour vous