Comment facturer quand on est auto-entrepreneur ?

comment facturer quand on est auto entrepreneur

La facturation, c’est tout un art ! Et, quand on est auto-entrepreneur, réaliser ses premières factures a de quoi intimider. Alors, comment s’y prendre pour en sortir victorieux dans le cadre de ce statut un peu particulier, notamment en termes de régime social et de régime d’imposition ? Suivez le guide pour facturer en toute simplicité

Suggestion de logiciels pour vous

QuickBooks

QuickBooks
Logiciel de gestion pour petites entreprises n°1 mondial
Offre exclusive -50%
Voir ce logiciel

Itool Comptabilité

Itool Comptabilité
Comptabilité et facturation simple, mobile et sécurisée
Essai 30J Gratuits
Voir ce logiciel

Zervant

Zervant
Facturation gratuite pour les petites entreprises
Créer un compte gratuit
Voir ce logiciel

En quoi consiste le régime d’auto-entrepreneur ?

Le statut auto-entrepreneur, récemment rebaptisé micro-entreprise ou micro-entrepreneur, est celui d’une personne physique. Le CA (chiffre d’affaires) est plafonné à 33,2 k€, pour une activité de services et à 82,8 k€ pour des biens.

Régime social et charges fiscales des auto-entrepreneurs

Les auto-entrepreneurs sont affiliés au RSI (régime social des indépendants). Leurs cotisations sociales dépendent du CA déclaré. Le pourcentage varie selon la nature de l’activité de 13,1 % pour du service à 22,7 % pour des biens. Côté imposition, les auto-entrepreneurs sont à l’IR (impôt sur le revenu). Leur CA compte comme rémunération après abattement forfaitaire (71 % services, 50 % biens). À moins d’opter pour l’impôt libératoire, auquel cas un pourcentage – d’1,7 % du CA pour du service, 1 % pour des biens – est à verser avec les charges sociales.

Auto-entrepreneur et comptabilité

L’activité des auto-entrepreneurs est exonérée de TVA (taxe sur la valeur ajoutée). Au niveau comptable, un simple registre dépenses / recettes suffit. Aucune publication de comptes n’est exigée mais un compte en banque dédié est requis. Il n’a toutefois pas à être professionnel.

Quels sont les enjeux de la facturation ?

Bien qu’allégé, le statut d’auto-entrepreneur ne le dispense pas de devoir créer de factures de façon formalisée. Pour obtenir les paiements, encaisser les clients et conserver des preuves en cas de recours si nécessaire, l’émission de factures est incontournable.

Traçabilité des factures

Surtout que les clients de l’auto-entrepreneur peuvent avoir un autre statut : entreprises individuelles, sociétés... Et ils auront à conserver les éléments comptables liés à la transaction, pour une question de traçabilité et d’historicité. Deux règles d’or sont à connaître en matière de facturation, autoentrepreneur ou non. Chacune des factures doit comporter un numéro unique, servant à l’identifier, et doit être transmise au client dans un format non modifiable, type pdf. L’émetteur de la facture a interdiction d’apporter des changements à la facture une fois transmise. Toutefois, une facture d’avoir ou de régulation peut être émise de façon dissociée, avec un nouveau numéro qui lui sera propre.

Les factures : un outil d’analyse

De votre côté, avoir le détail de vos ventes, datées et classées, est une source d’informations cruciale pour votre activité. Vous pouvez identifier une tendance de fond, vos best sellers, une éventuelle saisonnalité dans vos ventes… Autant d’éléments d’analyse précieux pour développer votre micro-entreprise.

À quoi doivent ressembler vos factures ?

Comment faire une facture quand on est auto-entrepreneur ?

Pour faire une facture, il faut y intégrer différents éléments, tels que : votre numéro SIREN ; vos nom, adresse et forme juridique ; les nom, adresse et forme juridique du client ; la date ; le numéro de facture ; le détail des prestations et/ou biens vendus.

Les mentions légales

Deux laïus sont à faire figurer sur vos factures d’auto-entrepreneur : « TVA non applicable, art. 293 B du CGI », puisque vous êtes en franchise de TVA. Ce qui signifie que votre montant TTC correspond à votre montant HT. « En cas de retard de paiement, application d’une indemnité forfaitaire pour frais de recouvrement de 40 € selon l'article D. 441-5 du code du commerce », à accompagner d’une échéance de paiement pour la facture – payable à 30 jours, à réception, etc.

Les spécificités de vos conditions générales de vente

Dans le cas où vos CGV (conditions générales de vente) stipuleraient certaines modalités, vous pouvez les indiquer sur la facture. Le taux d’escompte en cas de paiement anticipé par exemple, la remise accordée ou encore le mode de paiement : par virement, par chèque, etc. Pour les activités concernées par des assurances décennales, certaines informations sont à faire apparaître sur vos factures et devis : le nom ou numéro de l’assurance souscrite, les coordonnées de l’assureur, ou encore la couverture géographique du contrat.

Tweet: Comment bien facturer quand on est #AutoEntrepreneur #freelance #indépendant Via @appvizer_FRComment bien facturer quand on est #AutoEntrepreneur #freelance #indépendant Via @appvizer_FR - Cliquez pour tweeter

 

Suggestion de logiciels pour vous

Sage One

Sage One
Gestion simple de devis et de factures en ligne
Testez vos 30 jours gratuits
Voir ce logiciel

Zyfro

Zyfro
Logiciel de facturation en ligne
- 90% pendant 1an
Voir ce logiciel

Sofacto

Sofacto
Facturez dans Salesforce. Simplement.
Essai 30 gratuits
Voir ce logiciel

Comment bien gérer ses factures en tant qu’auto-entrepreneur ?

La facture est à adresser à la réalisation de la prestation ou au moment de la livraison du bien. Pour vous, cela implique un suivi de gestion pour maîtriser les délais dans les temps en parallèle de la production.

Une solution complète de facturation

Avoir la possibilité de consulter les factures selon différentes entrées (selon qu’elles sont associées à tel client, tel service / produit, émises à telle période) offre une vision analytique précieuse. D’où l’intérêt de déployer une solution capable non seulement d’éditer mais aussi de répertorier et d’archiver vos documents de manière pertinente.

Les logiciels de facturation pour auto-entrepreneur

Différents éditeurs ont mis en place des logiciels de facturation adaptées aux auto-entrepreneurs et aux besoins des petites structures. On peut citer QuickBooks, Sage One, Itool ou encore Zervant. Certains, gratuits, proposent une simple trame, tandis que d’autres vont plus loin avec un paramétrage plus fin : programmation d’envois, bascule des devis en factures, etc.

Aussi simplifié qu’il soit, le statut d’auto-entrepreneur implique plusieurs choses en termes de facturation. En vous appuyant sur une solution SaaS (Software as a Service), vous êtes sûr d’être à jour du cadre réglementaire, tout en déployant une gestion à la fois simple et professionnelle pour votre activité.

Commenter cet article

Ajouter un commentaire